news-details
Économie

Ressources naturelles : la RDC signe un accord avec Dan Gertler pour récupérer des actifs miniers et pétroliers


"La République démocratique du Congo a signé jeudi un "accord à l'amiable avec le groupe Ventura de l'homme d'affaires israélien Dan Gertler, afin de mettre un terme au litige qui les opposait", a annoncé vendredi la présidence de la RDC.

Les autorités congolaises se réjouissent de l'issue de ce litige : "Conformément aux instructions du Président de la République, cet accord permet à l'Etat congolais de récupérer les actifs miniers et pétroliers litigieux du groupe Ventura. Il s'agit d'une première historique pour le pays qui récupère ainsi des actifs dont la vente avait été remise en cause. 

L'Etat congolais va donc revaloriser ces actifs au bénéfice exclusif de la population", a déclaré le service de communication de la présidence de la RDC.

Selon le gouvernement, les blocs et actifs concernés sont évalués à plus de deux milliards de dollars.

Ce protocole d'accord consacre un règlement global et à l'amiable de tous les litiges entre les deux parties et permet également au pays de récupérer une partie substantielle des redevances auprès de la Kamoto Copper Company (KCC), également détenue par Dan Gertler. En revanche, rien n'a été dit sur les redevances des projets Mutanda Mining et Metalkol, dans le sud-est du pays, dont la valeur est estimée par les ONG à plus de 600 millions de dollars.

L'homme d'affaires israélien est toujours sous le coup de sanctions américaines. Les États-Unis d'Amérique l'accusent de corruption. En mars 2021, Washington a rétabli les sanctions contre ce magnat qui a fait fortune dans le secteur minier en République démocratique du Congo.

L'accord entre la RDC et Dan Gertler a déjà suscité des réactions. Peter Pham, ancien envoyé spécial des Etats-Unis pour le Sahel et la région des Grands Lacs, a écrit : "Il convient de rappeler que M. Gertler reste sanctionné par les Etats-Unis et que tout règlement financier ou commercial avec cet individu ciblé qui violerait les restrictions imposées par le Trésor américain ne ferait pas avancer notre partenariat privilégié avec la RDC. J'espère qu'au nom de la bonne gouvernance et de la transparence, les termes de cet accord avec M. Gertler seront publiés comme l'a demandé à juste titre la société civile de la RDC et du monde entier."

Gertler était dans le viseur des autorités américaines depuis 2017. Certaines ONG locales l'accusaient de "piller les richesses du sous-sol congolais".

Patrick Ilunga




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
206 855 4899 21168 525907 5