news-details
Santé

RDC-lutte contre la drogue : le RENALCOT et le COAD déplorent le laxisme du gouvernement


En République démocratique du Congo, la drogue représente un danger permanent pour l'avenir du pays car elle douche grandement les jeunes dont certains sont souvent manipulés des groupes armés mais le gouvernement ne se montre pas très impliquée pour combattre ce fléau dévastateur. Triste constat qui pousse les organisations de la société civile à lever vers voix pour interpeller les dirigeants du pays. 

Le Réseau National de Lutte Contre le Tabagisme et autres Toxicomanies (RENALCOT) et le Conseil National des ONG de Lutte contre la Drogue et la Prévention du crime (COAD) ont organisé un échange avec plusieurs journalistes à Kinshasa, pour discuter autour méfaits des drogues sur la santé des populations. Cet échange s'est déroulé le 27 juin en marge de la journée internationale contre l’abus et trafic des drogues commémorée le 26 juin de chaque année.

Le thème retenu pour cette journée sur le plan national est : " La RDC face aux défis de la drogue ". Cet échange a connu les interventions de trois personnalités dont le président du Réseau National de Lutte contre le Tabagisme et autres Taxicomanies, Jacquemain Mvilambi, qui a, dans son speech, déploré le laxisme du gouvernement face à la montée en puissance de la consommation des drogues dont les effets y relatifs sont visibles. Jacquemain Mvilambi, qui est également Coordonnateur de l'Alliance Congolaise pour le Contrôle du Tabac, a aussi fait l'état de lieux de ce secteur.

De son côté, le président du conseil national de lutte contre la drogue et la prévention du crime, José Mbu, a estimé que les membres des groupes armés de l'Est de la RDC égorgent les hommes et femmes sous les effets de la drogue. 

La troisième intervenante, Cathy Muzairungu, conseillère au COAD en charge de Gender a appelé à la protection des enfants contre le fléau de la consommation de la drogue.

Les organisateurs ont souligné que l'objectif de cette journée était de renforcer la sensibilisation au grand danger que sont les drogues illicites pour notre société. Pour eux, " si rien n’est fait aujourd’hui, nous aurons demain une jeunesse irresponsable et dépendante des drogues ".

La journée internationale de lutte contre l'abus et le trafic illicite des drogues a été instaurée par la résolution A/RES/42/112 du 7 décembre 1987, au cours de laquelle l'assemblée générale des Nations-Unies avait choisi la date du 26 juin pour célébrer cette journée.

JWM



Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
224 437 3251 1221 392417 5