news-details
Politique

Guerre de l'Est : Me Dennis Kabamba dénonce la complicité de la communauté internationale et appelle le peuple congolais à la conscience collective



La guerre injuste imposée à la RDC depuis près de deux décennies ne cesse de révolter des Congolais éveillés qui pensent que seul le peuple peut se libérer de ce joug infernal sans attendre un messie politique. C'est le cas de Me Dennis Kambamba, président et initiateur de l’Union pour le Changement Démocratique et Socio-économique (UCDS) qui en appelle à la conscience collective de tous les Congolais pour affranchir leur patrie.

Dans un entretien accordé à la presse, cet acteur de la société civile a clairement placé le peuple au devant de la scène dans cette lutte pour la libération. "On ne libère pas un peuple, mais le peuple seul se libère", a-t-il lâché sans faire dans la dentelle. Me Dennis Kabamba trouve anormal que des millions de Congolais continuent de verser leur sang à cause d'une guerre injuste leur imposée et devant le grand silence de la communauté internationale.

Pour Me Dennis Kabamba, président de cette organisation civile et sociale de droit civil qui lutte pour le changement et la justice sociale , la voix du peuple est la voix de Dieu. "L'heure de vérité c’est maintenant et je crois avec beaucoup de conscience que nous pouvons changer le Congo", a-t-il déclaré la main sur le cœur. Pour lui, sans l’ombre d’un doute quelconque, seule la prise de conscience collective est plus qu'urgente pour sauver la RDC contre l’ennemi, la complicité de la communauté internationale et l’invasion de notre pays dans sa partie Est.

En tant que Ministre de Dieu du temps de la fin, le président et initiateur de l’UCDS estime que "la grosse bêtise est d’attendre tout des politiciens alors que ces derniers ne pensent qu’aux prochaines élections et non à la nouvelle génération". 

Pour Me Dennis Kabamba, ce genre d’hommes politiques sont plutôt un danger pour la République car leurs actions manifestent leur irresponsabilité et incapacités à dénoncer le mal qui ronge notre pays. Ils se réjouissent plutôt, participent et y tirent profit quand c’est bien tandis qu’une fois que ça ne va pas entre eux, ils viennent dénoncer. "Pour qui nous prennent- ils?", s'est-il interrogé. 

Il sied de signaler que cette situation d'insécurité dans la partie Est de la RDC est déjà à la base des tensions entre la population et la Monusco. Les Congolais du Nord et du Sud Kivu exigent le départ immédiat de la mission onusienne dont l'inefficacité n'est plus à démontrer. De vives manifestations organisées ces derniers jours ont malheureusement déjà coûté la vie à une dizaine des Congolais se battent pour la paix dans leur pays. 

Moder Phanzu




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
38 575 3054 3747 234800 2