news-details
Politique

RDC : L' UDPS est- elle complice des fraudes de Jean-Marc Kabund-A-Kabund ?


Lors d'un point de presse tenu le samedi 06 Juillet dernier à Kinshasa, Sylvain Mutombo, ancien ministre délégué à la Défense et Anciens combattants, Cadre de l'UDPS et Coordonnateur du Rassemblement des Démocrates Tshisekedistes a brandi une ribambelle de documents accusant Jean-Marc Kabund-A-Kabund d'usurpation d'identités, d'usage de faux et consorts. Quelques jours après, il a déposé les mêmes documents à l'Assemblée nationale.

Avocat de son état et proche du Président de la République, Sylvain Mutombo a juré sur son honneur que tous ces documents étaient authentiques.

Sylvain Mutombo a présenté à la presse des documents qui donnent lieu à trois identités différentes et à trois dates de naissance différentes de Jean-Marc Kabund-A-Kabund qui est passé de Kabunda Kabunda, Kabund Kabund jusqu'à l'actuel nom Kabund-A-Kabund. Des titres scolaires auraient aussi été falsifiés, selon lui, par Jean-Marc Kabund-A-Kabund et il a annoncé déposer une dénonciation à la justice.

Il est de notoriété publique qu'on ne quitte pas, même sournoisement, l'UDPS sans se faire suivre d'un tas de trucs, vrais ou faux soient-ils. Plusieurs personnes sont passées par là et c'est une question des us et coutumes internes toujours bien perpétués. 

Un démon protégé ?

Cette question d'usurpation d'identités par Jean-Marc Kabund-A-Kabund n'est pas nouvelle à l'UDPS. 

Le député national Paul Tshilumbu, Professeur d'universités et cadre de l'UDPS, un des membres de la fronde contre Jean-Marc Kabund-A-Kabund à l'époque, l'avait évoqué sur Télé 50 au plateau du confrère Jean-Marie Kasamba. Il avait, à l'époque,  cité des sources judiciaires, témoins de cette falsification d'identités découverte lors du procès opposant l'UDPS au groupe de Bruno Tshibala.  Des cadres anti Kabund l'avaient tous dénoncé et la réponse du parti à travers son secrétaire général Augustin Kabuya était claire : " Tous les frondeurs étaient des menteurs". Et cela voudrait aussi dire que selon l'UDPS, l'affaire d'usurpation d'identités de Jean-Marc Kabund-A-Kabund était une fausseté. L'UDPS protégeait-elle sciemment un démon? Et malgré cette découverte, une fois élu Président de la République, Félix Tshisekedi laisse l'UDPS entre les mains de Jean-Marc Kabund. Le Président n'était-il pas au courant de la situation ?  D'ailleurs devant la presse le week-end dernier, Me Sylvain Mutombo a affirmé que de son vivant, Étienne Tshisekedi avait découvert roublardise et qu'il s'apprêtait à le faire sauter à son retour de Bruxelles mais malheureusement la mort emporta le sphinx de Limete. 

En pleines turbulences politiques entre la coalition FCC-CACH, plusieurs caciques du FCC avaient dénoncé la tenue des faux titres  scolaires et consorts par Jean-Marc Kabund-A-Kabund, mais l'UDPS avait botté tout en touche.

Sur l'enrichissement illicite, le cardinal Fridolin Ambongo l' avait déjà en son temps dénoncé en parlant des  cadres de l'UDPS (sans les citer nommément), des propos relayés par les cadres de la Fronde ayant dénoncé le détournement des cotisations du parti et consorts, la réponse cinglante est venue de l'UDPS accusant les autres de " haineux".

Faisant partie de la fronde, Sylvain Mutombo n'avait pas d'estime envers Jean-Marc Kabund-A-Kabund pour sa gestion de l'UDPS qu'il jugeait, peut-être avec raison,  catastrophique. Chaque fois qu'on touchait à un cheveu de Jean-Marc Kabund-A-Kabund, beaucoup de communicateurs de l'UDPS, en commençant par le secrétaire général Augustin Kabuya, montaient sur leurs chevaux pour dégainer. Aujourd'hui l'on se pose la question de savoir : à quel moment de l'histoire l'UDPS s'est-elle rendue réellement compte des fraudes de Jean-Marc Kabund-A-Kabund ? Qu'a-t-elle fait concrètement ? Comment toutes ces fraudes , épinglées par Sylvain Mutombo qui jalonnent le parcours politique de Jean-Marc Kabund-A-Kabund de la cellule à l'exécutif du parti n'ont jamais été repérées ?

Enrichissement insolent dénoncé par le cardinal Fridolin Ambongo, battu en brèche par l'UDPS ; usurpation d'identité dénoncée par les frondeurs, anesthésiés par l'exécutif du parti. Et là, un flux de pièces d'identités présentées à la presse. L' UDPS a-t-elle aidé Jean-Marc Kabund-A-Kabund, si toutes ces pièces sont identiques, à s'approprier trois fausses identités et à s'enrichir insolemment ?  A chacun de tirer sa conclusion. Dans l'entretemps, mis sous mandat d'arrêt provisoire par le parquet près la Cour de cassation depuis hier mardi, l'homme de Kingabua risque d'être poursuivi, en dehors de l'outrage au Président, pour usurpation d'identité et usage de faux suite aux dénonciations de son ex parti.

Saint Yannick




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
32 575 3048 3741 234794 1