news-details
Justice

Justice : Firmin Mvonde Mambu, énième tentative de Félix Tshisekedi pour booster l'Etat de Droit



Les hauts magistrats récemment nommés par le Président de la République, Félix Tshisekedi, ont prêté leur serment devant le Chef de l'Etat, le mercredi 31 Août dernier. Parmi ces hauts magistrats, les yeux sont braqués sur le nouveau procureur général près la cour de cassation, Firmin Mvonde Mambu dont  le rôle dans la répression des infractions est capital pour booster l'Etat de Droit comme le veut la constitution et le martèle le Président de la République, Félix Tshisekedi.

Né à Lukala le 04 Octobre 1959 dans le Kongo Central, Firmin Mvonde Mambu a obtenu son diplôme d'État en Latin - Philo au Petit Séminaire de Mbatikila. Il a poursuivi ses études à l'université de Kinshasa où il a obtenu en 1988 une licence en Droit privé judiciaire. 

Depuis 1988, il a été tour à tour substitut du procureur de la République à Kipushi , premier substitut du procureur à Lubumbashi , procureur de la République du parquet près le TGI à Lubumbashi, substitut du procureur général près la cour d'appel de Mbuji-Mayi, avocat général près la cour d'appel de Bukavu  et inspecteur général des services judiciaires et pénitentiaires,le dernier poste qu'il a occupé avant sa nomination comme procureur général près la cour de cassation.

Plusieurs sources au sein de la magistrature rapportent que le nouveau procureur général près la cour de cassation, qui a succédé à Victor Mumba envoyé à la retraite, est très discret, comme le sont d'ailleurs dans la plupart de cas les originaires du Kongo Central, mais très rigoureux et très sérieux avec un capital moral quasi irréprochable.

C'est la  deuxième vague de nominations dans la magistrature sous Félix Tshisekedi en quête des oiseaux rares qui puissent booster l'Etat de Droit, contrainte constitutionnelle et idéal de l'UDPS, le parti présidentiel.

Non satisfait de premières nominations qu'il avait faites, le Président de la République, avec son franc-parler, avait tancé, dans une interview qu'il avait réalisée à Goma avec nos confrères de la Rtnc et Topcongo, les hauts magistrats pour leur faible implication dans la lutte contre les antivaleurs qui gangrènent le pays.

Le Président de la République est en quête de " nouveaux Jules Alingete" comme il l'avait déclaré au cours de l'interview susmentionnée.

La loi organique n'13/011-B du 11 Avril 2013 portant organisation, fonctionnement des juridictions de l'ordre judiciaire, dans ses articles 72, 73 et 74  , confère des compétences qui rendent essentiel le rôle du Procureur général près la cour de cassation  dans l'ancrage de l'Etat de Droit.

Outre les compétences lui dévolues dans l'article 72 de cette loi dont celle d'exercer les fonctions du  ministère public au sein de cette juridiction , requérir et  soutenir l'action publique devant tous les cours et tribunaux à tous les niveaux (...), Le Procureur général près la cour de cassation ( art 73) a un droit de surveillance et d'inspection sur les parquets près les cours d'appel et peut, à ce titre, demander et recevoir en communication tout dossier judiciaire en instruction à l'Office du Procureur général près la cour d'appel ou à celui du procureur de la République(...). C'est lui ( art 74) qui règle l'ordre intérieur du parquet général près la cour de cassation.

Ces compétences font du Procureur général près la cour de cassation l'une des pièces maîtresses de l'appareil judiciaire de la RDC. 

S'il s'affiche comme le nouveau Jules Alingete dans la lutte contre la corruption, les détournements des deniers publics et consorts, le Président de la République, Félix Tshisekedi, pourra en toute évidence s'en délecter.

Saint Yannick ZAYAKENE




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
193 1327 4139 16500 494216 9