news-details
Politique

RDC : les partis politiques de Ne Muanda Nsemi et Roger Nsingi adhèrent au Cartel des partis qui prônent le fédéralisme



Le parti politique Bundu Dia Mayala (BDM), cher à Zacharie Badiengila communément appelé Ne Mwanda Nsemi et le parti Unité du Congo (UC) de  Roger Nsingi ont signé le vendredi 02 septembre  dernier à Kinshasa, leur adhésion au Cartel des Partis politiques et Associations culturelles Fédéralistes de la République Démocratique du Congo.

 Lors de cette adhésion, le Cartel a lancé un message au Chef de l'État, Félix Tshisekedi lui demandant de faire basculer la RDC au fédéralisme intégral comme mode de Gouvernance, car pour lui,  c'est un facteur de développement rapide et durable pour la RDC.

La cérémonie solennelle a débuté avec l'hymne national au siège de Bundu Dia Mayala, parti politique de Ne Muanda Nsemi en présence des hauts cadres, militants et sympathisants des partis politiques tels que l'Alliance des Bâtisseurs du Kongo (ABAKO) et l'Alliance Politique des Kasavubistes (APKA).

Après l'hymne national, il y avait le mot d'exhortation du Président Ne Muanda Nsemi, président de BDM qui a démontré les limites de l'actuel mode de gestion du pays qui consiste à centraliser et à monopoliser la gestion et la distribution des ressources par le gouvernement central basé à Kinshasa.

" Quand vous prônez le fédéralisme, vous ne faites pas de l'anarchie, mais vous êtes seulement des êtres conscients qui savent tenir compte du passé, du présent et du futur, c'est tout. Vous savez dans tous les pays du monde, il n'y a que deux modes de gestion, le fédéralisme et l'unitarisme centralisé et dictatorial. Nous avons fait ça depuis l'indépendance jusqu'aujourd'hui , ça ne donne rien. Mais nous n'avons jamais le courage de dire, écoutez, changeons un peu. Essayons avec le fédéralisme et on va voir ce qui va arriver (...) ", a déclaré Né Muanda Nsemi avec un ton interpellateur.

L'ancien Député National a encouragé les partis politiques et associations culturelles qui prônent le fédéralisme à continuer ce combat. Pour lui, il faut faire basculer le pays vers le fédéralisme qui est appliqué dans les pays développés tels que le Nigeria, l'Afrique du Sud, les États-Unis, la Russie, la Chine ou même encore la Belgique.

Après le mot de Ne Muanda Nsemi, le secrétaire général de l'ABAKO, Jean Kayinua a pris la parole pour circonscrire cet événement. Il a rappelé que ce Cartel des Fédéralistes a été lancé le 28 avril dernier à l'YMCA dans le but de rassembler tous les leaders, partis politiques et associations culturelles qui prônent le fédéralisme. Il reste convaincu que le fédéralisme reste la meilleure solution pour que la RDC puisse voir le bout du tunnel.

Après cette intervention du secrétaire Général de l'ABAKO, est venu le tour de la lecture de la déclaration du cartel par le Président Pierre Baseya Ndombe au nom de l'honorable  Dr Pierre Anatole Matusila Malungeni ne Kongo, président général de l'ABAKO, empêché. Dans cette déclaration, les deux nouveaux adhérents se sont engagés à porter leur contribution pour le développement de la RDC à travers le fédéralisme. 

Après cette déclaration, il y a eu la signature de la charte d'adhésion à cartel, tour à tour, par Ne Muanda Nsemi de BDM et l'honorable Roger Nsingi de l'UC.

Prenant la parole, le Président du parti politique l'Unité du Congo, l'honorable Roger Nsingi Mbemba a, pour sa part, lancé un message fort à tous ceux qui croient que le fédéralisme vise à faire éclater les pays en plusieurs morceaux.

" Cela fait 62 ans que nous tournons en rond en République Démocratique du Congo, alors il faut maintenant, je suis entrain vraiment de marteler là -dessus, qu'on essaie avec le fédéralisme. Vous savez si nous essayons avec le fédéralisme, ça va développer certaines régions ", estime Roger Nsingi, président de l'UC.

Pour clôre son adresse à la presse, Roger Nsingi a balayé l'hypothèse selon laquelle, le fédéralisme est une forme de tribalisme

" Non , ce n'est pas du tribalisme, lorsque nos frères des Baluba se regroupent entre eux au Grand Kasaï, est-ce que c'est le tribalisme ? Le grand Bandundu aussi existe, pourquoi seulement quand c'est les Ne Kongo qui se réunissent on parle tribalisme ? Non. ", a déclaré l'honorable Roger Nsingi Pululu.

A noter que l'objectif visé par ce cartel est de rassembler tous les fédéralistes envue d'obtenir une nouvelle constitution consacrant le fédéralisme comme mode de gestion du pays.

Joël Wetshi




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
32 575 3048 3741 234794 1