news-details
Politique

RDC/Nominations des mandataires publics : le parlement debout de l'UDPS contre le départ de Cedrick Tshizainga à la tête des LMC (Déclaration)


Les parlementaires debout de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi), sont pour les nominations opérées récemment par le Chef de l'État à la tête des entreprises publiques.

Cette déclaration est sortie le jeudi 08 septembre 2022, après une réunion politique organisée dans salle Plazza Fikin à Kinshasa la capitale de la RDC.

"C’est dans cette perspective que nous avons salué les dernières nominations des mandataires publics au sein des conseils d’administration des différentes entreprises étatique", a lu Ngoy Milambo.

Toutefois, le collectif dit ne pas être content de la politique de "ôte-toi de là que je m’y mette" à cause de laquelle, selon eux, certaines personnes qui devraient être reconduites à la tête des entreprises étatiques, ont perdu ces privilèges. À eux de mentionner le cas du Directeur Général Cedrick TSHIZAINGA des Lignes Maritimes congolais (LMC).

"Cédrick Tshizainga a sorti des oubliettes les lignes maritimes congolaises, jadis canard boiteux, pour hisser cette entreprise du portefeuille de l’Etat à un niveau viable. Cette compagnie qui frôlait sa liquidation a vu, grâce à lui, son chiffre d’affaires se multiplier à raison de plus de 400% en l’espace de 2 ans de gestion orthodoxe. Celui-ci a créé en outre des emplois, engageant plus de 400 jeunes sur toute l’étendue de la République exécutant ainsi la politique ('’le peuple d’abord’’) prônée par le chef d’Etat " ont-il ajouté.

Ils ont tout de même signalé que ce dernier était en train de s'occuper d'autres projets qui visaient la sortie du gouffre des LMC notamment l’acquisition sur fonds propres de plus de 100 camions poids lourds pour le transport multimodal, et surtout l’acquisition de 6 navires propre grâce à un partenariat public-privé. 

"Dénonçons la main noire des politiciens en perte de vitesse qui visent à fouler aux pieds les actions du Chef de l’Etat en proposant des personnes sans expériences en la matière ; ceci dans le but de décourager l’électorat du grand Katanga en faveur du président de la république", ont-ils laissé entendre.

Notons que les parlementaires debouts ont décidé de saisir à ce sujet, le Chef de l'État dans un bref délai, par le canal du secrétariat général de l'UDPS.

Pour rappel, le samedi 03 septembre 2022, le Président de la République a nommé à la tête des différentes entreprises étatiques des nouveaux mandataires publics.

Collaborateur externe 




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
36 575 3052 3745 234798 4