news-details
Politique

Nord-Kivu : le parti politique PLD en meeting populaire ce 24 septembre à Goma



Le parti Libéral pour le Développement  PLD en sigle sera en meeting populaire dit de vérité et de la libération de l'espace politique dans la province du Nord-Kivu et évaluer l'opportunité du maintien ou non de l'état de siège samedi 24 septembre 2022 à l'esplanade de la salle Full Gospel à Goma à partir de 9 heures.

Selon le président national de cette formation politique,  le député provincial  Jean-Paul Lumbulumbu, ce meeting populaire de vérité va donner l'espace à la population de s'exprimer sur  l'opportunité et l'efficacité de l'état de siège et l'incapacité de la Monusco à mettre fin aux groupes armés, à l'agression étrangère du pays et l'occupation de Bunagana.

"Cela fait environ 17 mois que le Nord Kivu et l'ituri vivent dans un régime exceptionnel d'état de siège, la population doit étre en mesure d'évaluer l'opportunité du maintien de l'état de siège, évaluer son efficacité, surtout que nous sommes dans un processus électoral qui demande à ce que le peuple soit informé de ce qui se passe.  Faut-il maintenir l'état de siège oui ou non, dans un contexte qui est marqué par le dynamisme des groupes armés? Nous en avons plus qu'il en avait avant l'état de siège, la localité de Bunagana est toujours occupée.  Voilà il y a 3 mois, nous pensons que le peuple doit avoir l'opportunité de s'exprimer avec ses élus et nous pensons aussi que ça sera une occasion de libérer l'espace politique au Nord -Kivu parce qu' il est inadmissible que les uns soient autorisé à faire le meeting, mais que les autres soient en interdits.  Nous allons dit non, nous allons briser le silence", a-t-il déclaré.

Au cours de cette manifestation, il sera également question d'examiner le développement de la province depuis l'entrée en vigueur du régime exceptionnel d'état de siège. Cet élu  fustige les impôts et taxes qui sont en train d'être payés pour une destination inconnue parce que il y a pas de contrôle,  mais également les tracasseries dont sont souvent victimes les opérateurs économiques d'où il préconise la proclamation d'une zone sinistre pour la province du Nord-Kivu.

Depuis  l'instauration de l'état de siège dans les deux provinces concernées en mai 2021, plusieurs acteurs politiques, des sociétés civiles et des mouvements citoyens déplorent l'inefficacité de cette mesure d'exception pour en finir avec l'insécurité .

Gloire Balolage depuis Goma




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
17 575 3033 3726 234779 2