news-details
Justice

Justice : Victor Wakwenda placé sous MAP pour avoir déclaré que le pays était mal géré ( selon son avocat)



Invité au parquet général près la Cour d'appel de Kinshasa - Matete ce lundi 21 Novembre, le Président de la convention démocratique de l'UDPS a été placé sous mandat d'arrêt provisoire . 

Son avocate vient de confirmer l'information dans une vidéo devenue virale quelques heures après sa publication. 

"Nous informons les combattants de l'UDPS et particulièrement le Chef de l'Etat que le Président Victor Wakwenda est mis aux arrêts sur base d'une procédure que nous considérons comme cavalière", a-t-elle déclaré. 

Pour son avocate, Victor Wakwenda est arrêté pour avoir dit dans une vidéo, sortie de son contexte , que le pays était mal géré. Le magistrat n'a pris que ce bout de phrase alors que Victor Wakwenda avait bien détaillé ses propos qui n'avaient rien avoir avec le Président de la République Félix Tshisekedi, a-t-elle poursuivi.

"C'est depuis le matin qu'ils ont commencé à tirer les choses en longueur alors que nous leur avons dit que notre client était trop vieux et qu'il n'avait pas encore mangé . On ne savait pas que c'était un complot parce que nous avons eu des échos que Monsieur Kabuya est derrière(...)", s'est- elle indignée.

Dans une autre vidéo publiée quelques heures après la mise aux arrêts de Victor Wakwenda, Gecko Beya, l'un des leaders des jeunes de l'UDPS, donne un ultimatum de 48 heures à tous ceux qui ont comploté contre le président de la Convention Démocratique  de l'UDPS de le libérer au risque de faire face à la Jeunesse du parti. 

"Nous ne sommes pas une jeunesse du PPRD. Vous ne pouvez pas museler les gens comme ça. Moi, je vais parler. Si vous allez m'arrêter, venez m' arrêter. Vous gérez mal le parti et vous ne voulez pas qu'on vous critique. Dans 48 heures si le vieux ( ndlr : Victor Wakwenda) n'est pas libéré, vous allez faire face à la jeunesse du parti", a-t-il déclaré en lingala ( des propos traduits par la rédaction) dans une vidéo devenue virale dans les milieux de l'UDPS

A noter que depuis la semaine passée,  Victor Wakwenda avait démis Augustin Kabuya de ses fonctions de secrétaire général et lui-même avait été suspendu par la commission de discipline du parti. 

Topdirect




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
303 485 4099 17925 453051 7