news-details
Politique

Insécurité à l'EST :"Le gouvernement doit cesser de bégayer et agir en conséquence ( Claudel Lubaya)



Dans une déclaration faite ce vendredi 27 Janvier en rapport avec la situation sécuritaire au Nord-Kivu, le député national et président de l'UDA originelle, Claudel Lubaya, a appelé le gouvernement à agir en conséquence.

Voici l'intégralité de sa déclaration.

Bien qu’en état de siège et jouissant prétendument des retombées de la mutualisation des forces RDC-OUGANDA, les unes après les autres , telles des feuilles mortes , les localités entières tombent aux mains du M23, dans l’indifférence nationale.

Récemment restructuré, le nouveau commandement FARDC semble complètement dépassé par les évènements.

Depuis sa mise en place célébrée avec faste , il n’a repris aux agresseurs aucune portion de terre occupée.

Chaque jour , le pays se dissèque, se disloque et se désintègre,dans l’impuissance du gouvernement congolais dont le pôle régalien est quasi inexistant. Engagés dans une campagne électorale prématurée, les politiques semblent être préoccupés par les intérêts personnels au détriment de ceux de la patrie dont l’intégrité territoriale est sérieusement menacée.

Pour une fois, soyons sérieux ! Le pays vaut plus que tout. L’intérêt supérieur de la nation appelle au dépassement de soi. Sans sursaut patriotique évident,sans front intérieur décisif et sans reprise en main effective de l’appareil militaro-securitaire,notre pays déjà agressé et occupé sera balkanisé, s’il ne l’est pas déjà , il est plus que temps de trouver et d’imposer de RÉPONSE ADÉQUATE à cette crise sécuritaire qui nous gangrène. Le pays va mal , très mal. Levons-nous pour le défendre.

Avec la tournure regrettable des évènements, il apparaît clairement que notre adhésion précipitée à l’EAC dont l’agenda caché ne fait plus mystère fut un choix hasardeux dont le pays paye cach les conséquences.

Sa force régionale dépêchée à Goma a démontré toute son inutilité. La RDC se doit de compter sur elle-même et sur son peuple. Il est temps.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, dit-on.

Face à la détérioration continue de la situation sécuritaire dans l’est,face au risque d’implosion du pays dont la souveraineté s’effrite et l’intégrité du territoire se rétrécit,le gouvernement n’a qu’un seul choix : cesser de bégayer et agir en conséquence. L’exécutif se doit de s’auto évaluer sans complaisance et ce compris la chaîne de commandement de l’armée, de réévaluer la situation et réajuster sa politique. Il ya urgence!

André Claudel Lubaya, député national et président de l'UDA originelle




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
70 536 3322 606 456596 3