news-details
Actualités

Braquage des richesses de la RDC : voici ce que les Chinois avaient promis, l'Odep dézingue Joseph Kabila, Adolphe Muzito, Matata Ponyo et Moïse Katumbi



Dans un communiqué publié le dimanche 19 Février dernier relatif au "contrat du siècle" signé entre le gouvernement congolais et la Chine, l'Observatoire de la Dépense Publique ( ODEP) a rappelé que lorsque la RDC signait avec la Chine le contrat SICOMINES, Joseph Kabila était Président de la République, Adolphe Muzito, Premier Ministre, Matata Ponyo, Ministre des Finances et Moïse Katumbi, gouverneur du Katanga.

L'Odep demande au parquet général près la Cour de Cassation de saisir de ce dossier qui a fait perdre beaucoup d'argent et au gouvernement de suspendre et d'annuler tous ces contrats.

Dans ces contrats qui défraient la chronique après l'enquête très poussée de l'Inspection Générale des Finances ( IGF) , la Chine devrait construire 5 000 logements sociaux, deux barrages hydroélectriques à Katenda et Kakobola, 3700 Km de rails, 145 Centres de santé pour les 145 territoires, 31 hôpitaux de 150 lits chacun, des universités modernes en plus de réhabilitation des aéroports de Goma et de Bukavu. 

L' IGF  qui qualifie ces contrats de " colonisation économique" réclame près de 20 milliards de dollars US d'infrastructures aux entreprises chinoises. 

 Les chiffres révélés par l'IGF font froid au dos.

" 90. 936.120.000,00 USD aux chinois contre des engagements à leur charge de 6.2 milliards USD, soit un gain pour les chinois de 84.736.120.000.00 USD auquel devront s’ajouter les exonérations fiscales estimées provisoirement aux taux les plus faibles à 2.163.623.850,15 USD. Même en déterminant la valeur actuelle nette (VAN) sur base des éléments retenus dans l’Étude de Faisabilité de 2021, la VAN est de 76.573.723.516 USD qui constituent le gain en faveur de la partie chinoise par que la VAN implique la déduction des CAPEX et OPEX du chiffre d’affaires. 76 millions de gain pour la partie chinoise contre 3 milliards d’infrastructures pour la RDC », révèle l'IGF.

  L' IGF indique , à titre illustratif, que "SICOMINES a mobilisé, en 14 ans, des financements d’un montant total de 4.471.588.685,14 USD et n’a consacré que  822.190.060,14 USD pour le financement des travaux d’infrastructures, soit 18,38% du financement total mobilisé". 

 Le rapport de l'IGF note également que les "travaux éligibles exécutés sont évalués à 534 902 461,66 USD et les travaux non éligibles exécutés évalués à 287 287 598,42 USD".

Il en est de même de "la

programmation desdits travaux qui n’a pas obéi à des exigences précises, comme la  connectivité des villes, le désenclavement, la fluidité du trafic des personnes et de leurs biens, l’ouverture des localités de production aux grands centres de  consommation, l’impact immédiat sur la vie des populations, etc".

Tebo Dia Mase




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
314 485 4110 17936 453062 5