news-details
Sports

Remaniement du gouvernement : quand le ministre des sports creuse sa propre tombe!


Alors que la RDC attend le remaniement du gouvernement Sama Lukonde Kyenge , plusieurs ministères traînent un lourd bilan de travail à telle enseigne qu’il y’a lieu de se poser des questions sur le sort de leurs animateurs à la veille du réaménagement de l’exécutif national .

Le ministère des sports figure parmi les ministères dont le bilan non élogieux suscite plusieurs inquiétudes autant des sportifs que de toute la population congolaise en général.

A ce stade , malgré la tenue des états généraux du sport , la situation semble passer du purgatoire à l’enfer proprement dit .

La ligue nationale de football a été carrément mise en veilleuse faute des fonds nécessaires pour les déplacements des équipes et pourtant les chiffres de la mobilisation des recettes ont galopé . Comment comprendre cette situation paradoxale ? Défaut de leadership sectoriel ou plaidoyer insuffisant ? Autant des questionnements que les sportifs congolais se font au regard des autres problèmes que rencontre le secteur qui n’a pas produit une seule coupe depuis plus de deux années maintenant . Même les maigres récoltes caractérisées par des simples médailles de bronze ou d’argent n’arrivent pas à tomber dans la casserole . Le sport congolais est au point mort à telle enseigne que des députés nationaux s’interrogent sur la réelle politique en mise en œuvre en matière sportive . 

Mais le pic des problèmes semble avoir été atteint carrément avec la non homologation de tous les stades officiels de la RDC pour cause de non viabilité .

Même le stade des martyrs sur lequel une grande concentration a été faite et qui a engloutie des millions des dollars n’a pas su convaincre les inspecteurs de la Confédération africaine de football qui étaient déçus de découvrir des toilettes sales , bouchées , non repeintes , des vestiaires sans plafond et une arrière cour totalement à l’abandon. C’est à croire que tout a été fait avec la plus grande légèreté à telle enseigne que l’IGF a carrément diligenté une mission de contrôle des fonds décaissés sur les travaux du stade omnisports des martyrs.

Le ministère des sports se meurt et ne produit plus la joie attendue dans le public.

Le sport congolais ne rassemble plus comme auparavant.

En pleine année électorale, il est plus que temps de réanimer le ministère des sports en changeant carrément les animateurs.

Collaborateur externe




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
344 449 1270 2640 393836 3