news-details
Société

Kinshasa- délabrement de la voirie urbaine : les conducteurs de véhicules peinent à atteindre le Grand Marché dans tous les sens



Les conducteurs de véhicules peinent à atteindre le  marché central de Kinshasa ( Zando), une fois qu'ils arrivent à Gombe, à cause de l'état de délabrement de plusieurs avenues.

Les véhicules en provenance de la Tshangu, Lemba, Matete et consorts arrivent souvent par l'avenue Kasaï. Cette dernière s'est outrageusement détériorée . Le pire, c'est d'emprunter le tronçon compris entre Itaga et Commerce. Certains conducteurs vont contourner vers la Paroisse catholique Saint Eloi pour tenter de revenir sur l'avenue Commerce. 

L'avenue Bokassa est quasi impraticable vers le Grand Marché où des multiples commerces y sont installés. Ceux qui prennent le Boulevard du 30 Juin jusqu'à la Grande Poste, pour regagner le Grand marché en passant par l'Hôtel de Ville, font face, ces jours, à un étang d'eaux usées qui empêchent tout accès à la Rawbank en plus de submerger une station d'essence et une partie de l'ancienne maison abritant l'hôtel de ville. 

Les véhicules en provenance de Selembao, Bumbu et consorts qui empruntent l'avenue des Huilleries peinent à entrer par l'avenue Colonel Ebeya, impraticable  au croisement avec l'avenue des Huilleries à quelques encablures de l'hôtel hideux et très poussiéreux du gouvernement provincial. Ils sont obligés de prendre Tombalbaye, sans parvenir à

 sortir par Wangata, en pleins interminables travaux et regagnent Colonel Ebeya en longeant un couloir attenant à l'hôtel grisâtre qui abrite le gouvernement provincial de Kinshasa. 

Souvent considérée comme voie d'évacuation par excellence pour tous les véhicules en provenance du Grand Marché, l'avenue Kasa-Vubu est impraticable dans la partie qui l'ouvre au Grand Marché. 

"Ils nous font payer de multiples taxes: vignette et consorts, mais sans penser à la construction des avenues. Nous sommes souvent bloqués  dans les embouteillages dûs à l' état de délabrement des avenues. C'est la population qui va en payer le prix puisque nous allons malheureusement augmenter le prix des tickets , d'un moment à l'autre, et raccourcir nos lignes, pour compenser toutes ces heures perdues. C'est cela Kinshasa", nous a déclaré un conducteur qui venait à peine d'atteindre l'Hôtel de Ville après plusieurs heures d'embouteillage sur l'avenue Kasaï. 

Tebo Dia Mase




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
1090 1537 3709 16070 493786 13