news-details
Politique

Election du gouverneur au Sud-Kivu : c'est parti pour le patinage à roulettes entre le VPM Aselo et Théo Ngwabidje



Dans une lettre adressée, le 26 Février dernier,  au Vice-premier ministre, Ministre de l'Intérieur et Sécurité, Daniel Aselo, le gouverneur "sortant", Théo Ngwabidje a exhorté ce dernier d'attendre le prononcé de la Cour Constitutionnelle. 

Alors que le VPM Aselo avait , dans une lettre, signifié à Théo Ngwabidje sa déchéance à l'issue d'une motion de censure de l'assemblée provinciale du Sud-Kivu et avait confié l'intérim au vice-gouverneur, Théo Ngwabidje note que cette déchéance ne lui a jamais été portée à sa connaissance jusqu'aujourd'hui. Encore que, note le gouverneur Théo Ngwabidje, la procédure ayant conduit à l'examen de cette motion était entachée d'irrégularités dont  l'absence du caractère contradictoire qui n'avait pas permis au gouvernement provincial de présenter ses moyens de défense à cause de la délocalisation , non notifiée, de la plénière vers l'hôtel Ruzizi .

"J’ai en date du 24 Février 2023 à 13h15’ introduit devant la cour constitutionnelle une requête en inconstitutionnalité de ladite motion de censure en vue de son annulation. Au regard de l’arsenal juridique en vigueur dans notre pays, l’élection du nouveau Gouverneur ne peut-être envisageable qu’après le prononcé de la Cour constitutionnelle et à condition que la décision de cette haute juridiction déclare non fondée la requête pour laquelle elle est saisie", a-t-il écrit dans cette lettre. 

Enième roulette russe opposant le VPM Aselo à un exécutif provincial.

Tebo Dia Mase




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
352 485 4148 17974 453100 3