news-details
Sports

ELIM CAN 2023: les Léopards feulent, les Mourabitounes félicitent leur marabout Tunisien Sadok Selmi


La Mauritanie a fait jeu égal avec la RDC (1-1), cette nuit du 29 Mars, à Nouakchott dans un match comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la CAN Côte d'Ivoire 2023. 

Dans un stade acquis à la cause des locaux, les Léopards ont été les premiers à ouvrir le score par l'entremise du très redoutable léopard solitaire et opportuniste, Cédric Bakambu. Toujours affamé et ne laissant aucune liberté de mouvements aux défenseurs adverses, le sociétaire d' Olympiakos a combiné baraka et poisse au cours de cette rencontre. 

Évoluant en 4-2-4 en phases offensives, les poulains de Sébastien Desabre voulaient  mettre à profit toute leur présence dans le Camp des Mauritaniens. Jeu direct, baisse des touches superflues, latéralité et attaque reccurente des profondeurs, visant à mettre Cédric Bakambu dans les meilleures conditions, auront été les principes du jeu des Fauves Congolais. 

Alors que le plan marchait à merveille, à la 57 ème minute, les Mourabitounes parviennent à égaliser d'une frappe limpide, dans une action insultante pour la défense congolaise n'ayant pas su contenir deux attaquants alors qu'ils étaient 5. Tshibola aura même accompagné le buteur jusqu'à son " forfait". 

Quelques minutes plus tard, le malheur ne venant jamais seul,  le gardien mauritanien simule un contact avec Cédric Bakambu, dans une action à priori bénigne. Et voilà l'AC tunisien,   Sadok Selmi, en véritable marabout qui fonce comme un reptile venimeux vers l'attaquant congolais brandissant un carton rouge, après avoir infligé un deuxième carton jaune à l'attaquant congolais.  Les cris de détresse de Cédric Bakambu auront été audibles dans toutes les provinces de la RDC.

Le gardien de but Mauritanien n'aurait même pas  dû, sur cette action,  prendre le ballon par les mains puisque c'était une passe intentionnelle. C'est peut-être pour cette raison-là qu'il a dû simuler pour éviter un coup franc dans la surface de réparation et peut-être aussi un carton rouge. L'envoûté arbitre tunisien en a décidé autrement.

Les dés étaient  d'ores et déjà pipés

En infériorité numérique, les Léopards ont beaucoup souffert pour conserver ce score de parité compliquant ipso facto leur chance de qualification à la prochaine Coupe d'Afrique. 

Sadok Selmi, un médiocre qui avait fait réagir même les Brésiliens 

Lors du match amical Maroc - Brésil(2-1), la semaine dernière, c'est "sans âme", Sadok Selmi qui était au sifflet. Le Brésil avait aussi émis les cris de détresse comme la RDC.

"Il n'était pas au niveau. Il a sifflé beaucoup de fautes contre nous quand nous voulions faire le pressing. Ce n'était pas facile " , avait regretté le madrilène Rodrygo à l'issue du match. D'autres joueurs avaient aussi "criblé"  ce médiocre tunisien. 

La RDC patauge toujours à la dernière place devant le Gabon, le Soudan et la Mauritanie. Tout le monde peut encore se qualifier.

Voici les notes des joueurs.

1. Kiasumbua (6,5/10) : décisif, il a su sortir des parades pour sauver l'équipe mais un problème sérieux dans ses dégagements. 98% ou presque de ses dégagements tombaient sur les adversaires alors qu'ils pouvaient commencer le jeu avec les latéraux. 

2. Chancel Mbemba (7/10) : match correct. Il a joué simple mais avec assurance. Son expérience a beaucoup contribué.

3. Bope (6/10) : mieux que lors du match aller, il a assuré dans l'axe aux côtés de Mbemba même s'il a été un peu lent à attaquer le buteur mauritanien avant qu'il ne lâche son tir missile qui a causé des dégâts dans les filets de Kiasumbua .

4.  Masuaku (4/10) : trop de fioritures et beaucoup de déchets. Il voulait inutilement garder le ballon longtemps au point de provoquer un danger dans son propre camp par certaines pertes. Son engagement n'était pas à 100%, surtout en 2e mi-temps où il a accusé fortement de la fatigue. Le coach ferait mieux de donner la chance à Vital Nsimba au prochain match.

5. Mukoko Amale (5/10) : très généreux mais avec beaucoup de déchets techniques et tactiques. Il doit bcp s'améliorer. Cependant, son engagement a été utile pendant que la RDC subissait les assauts mauritaniens en 2e mi-temps. Le coach ferait mieux de faire jouer Ikoko ou Kalulu une fois rétabli.

6. Aron Tshibola (5/10) : un peu timide mais a abattu un travail important aux côtés de Moutousamy. Efficace dans la récupération, il a bcp contribué à contenir les assauts adverses. Il a été un peu coupable dans l'action ayant amené le but pour avoir accompagné l'attaquant adverse au lieu de stopper son élan bien avant .

7. Samuel Moutousamy (8/10) : c'est le meilleur congolais sur la pelouse aux termes de 90 min. Il a mouillé le maillot et a été sur tous les fronts (récupération, relance, contre-attaque). Il grandit match après match mais a aussi de petits déchets techniques à corriger notamment dans les passes. Il est très généreux et donne les 100%. C'est le joueur qui a récupéré le plus de ballons côté congolais. Après le rouge de Bakambu, il a été l'équilibre du match. 

8. Yoan Wissa(4/10) : il n'a pas été brillant malgré quelques incursions tentées.

9. Théo Bongonda (5/10) : à l'origine du but congolais, il a montré tant soit peu ses qualités techniques mais voulait parfois trop garder les ballons. Il a fait un match moyen.

10. Aldo Kalulu(4,5/10) : pour sa première titularisation, il a été un peu trop discret. Seule sa passe en profondeur pour Bakambu l'a fait remarquer. Il tentait quand même de bien protéger le ballon dans des phases de contre-attaque mais malheureusement, l'arbitre refusait volontiers de siffler certaines fautes commises sur lui. On ne l'a pas senti en attaque aux côtés de Bakambu .

11. C. Bakambu : c'est le meilleur joueur congolais en termes des qualités. Buteur, il a aussi énormément pesé sur la défense adverse par son pressing et ses déplacements sur le terrain. Le match aurait eu une autre configuration s'il l'avait terminé. Bakambu est actuellement en super forme. Il a pêché dans la gestion du match en écopant d'abord d'un premier carton jaune qu'il pouvait éviter puis d'un deuxième carton un peu douteux mais qu'il pouvait aussi éviter. Il demeure un léopard solitaire et opportuniste très affamé.

Desabre (6/10) : le coach français est en train de mettre son équipe en place et ses idées sont claires. Dans ce match, l'on aurait souhaité un milieu du terrain qui soit défensivement impressionnant.

Les réservistes ( Mayele, Elia et Lilepo) ont quand même tenté d'annihiler les ardeurs des Mauritaniens par leurs tentatives de contre-attaque.

Tebo Dia Mase




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
219 437 3246 1216 392412 3