news-details
Actualités

Sud-Kivu : nouvelle motion de censure contre le gouvernement provincial attendu à la plénière du 14 Avril prochain



Alors qu'il vient d'être réhabilité après l'arrêt de la cour constitutionnelle, le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje vient d'être notifié d'une nouvelle motion de censure visant l'exécutif provincial. 

Théo Ngwabidje a été notifié le 10 Avril dernier par le Président ad intérim de l'Assemblée provinciale du Sud-Kivu, Norbert Bisimwa.

"(...), J'invite le Gouvernement provincial du Sud-Kivu à la plénière du Vendredi 14 Avril 2023 à 10 heures consacrée aux débats et au vote de la susdite motion de censure envue de présenter ses moyens de défense. 

RDC : Théo Ngwabidje autorisé par le VPM de l'intérieur de reprendre ses fonctions de Gouverneur du Sud-Kivu 

Rappel des faits

Pour la énième fois, le gouverneur du Sud-Kivu s'est défait de la motion de censure.

Le 24 Novembre 2022, empêchés selon eux de siéger à l'assemblée provinciale, 27 députés provinciaux du Sud-Kivu avaient tenu la plénière dans un hôtel de la place à l'issue de laquelle ils avaient voté une motion de censure contre l'exécutif de la province du Sud-Kivu. 

Les députés provinciaux qui étaient restés au siège de l'Assemblée provinciale disaient "ne pas être concernés par cette démarche".

De son côté, le gouvernement provincial avait jugé cette décision d' irrégulière.

Dans un communiqué publié le même jour, l'exécutif provincial écrivait :" Selon les données de la CENI qu'ils ont eux-mêmes confirmées, les honorables députés Richard Ndabagoye et Pitchou Kasilemo sont des moins âgés et n'ont pas été conviés à ladite plénière. Ce qui a conduit à l'installation des honorables Georges Musongela et Frédéric Batandi. Leur séance s'est passée à Nguba dans un restaurant de l'hôtel Ruzizi avec seulement 8 députés provinciaux, ce qui est admissible". 

L'équipe du gouverneur Théo Ngwabidje accusait les motionnaires d'avoir "signé un procès-verbal d'une plénière qui n'avait pas encore eu lieu et qu'ils comptaient lire le jeudi 24 Novembre 2022(...).

Le 24 Février 2023, Théo Ngwabidje va introduire une requête en annulation de la décision de cette plénière qu'il avait jugée irrégulière.

 Quelques jours plus tard, soit le 27 Mars 2023,  la Cour Constitutionnelle va rendre un arrêt sous R.const 1925 donnant raison pour la énième fois à Théo Ngwabidje. 

Le VPM de l'intérieur et Sécurité, Peter Kazadi vient de le remettre en fonction suivant l'arrêt de cour constitutionnelle susmentionnée. 

"Reprendre pleinement, fonction dès Réception Présent Message. A ce sujet, toutes les autorités publiques du Sud-Kivu, devoir se soumettre à votre autorité", lit-on dans un télégramme du VPM Peter Kazadi envoyé à Théo Ngwabidje. 

A noter que c'est la 6 ème motion de censure contre le gouvernement provincial de Théo Ngwabidje depuis sa prise des fonctions.

Saint Yannick




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
1198 1537 3817 16178 493894 14