news-details
Justice

Procès Mwangachuchu : des démobilisés de l'armée rwandaise, des anciens du M23 et du CNDP, tous Tutsi, affectés à la sécurité du site SMB de Rubaya



L'audience du mardi 11 Avril 2023 a été riche en infos après que le ministère public avait dévoilé le contenu de son coffre-fort dans lequel l'on  a découvert des passeports et plusieurs autres documents révélant des liens entre le député national Mwangachuchu avec le Rwanda . 

Ce mercredi, c'est notre confrère de Jeune Afrique, Stanis Bujakera, via son compte Twitter , qui relaye un rapport du Conseil National de Sécurité ( CNS) , cité par le ministère public , lequel incrimine Mwangachuchu. 

Voici ce que le ministère public a déclaré citant le rapport du CNS, tel que relayé par notre confrère Stanis Bujakera.

-Le détachement de la garde commis à la sécurité du site SMB à la cité de Rubaya serait formé des militaires qui sont des démobilisés de l'armée Rwandaise 

- Ils sont dotés des tenus de la PNC avec la négligence et la complicité coupable des autorités de la police du Nord-Kivu. 

-En 2022, la commission du CNS a eu des difficultés d'accéder à cette concession parce qu'il y a des interférences des autorités nationales en commençant par le Chef d'état-major général de l'époque et des responsables de l'ANR

-Les policiers affectés au détachement devant sécuriser la société SMB étaient constitués en violations de la loi, parce que c'est une infraction en droit pénal militaire, qui est qualifié de clientélisme.  Le clientélisme, c'est quand une autorité qui a le pouvoir de détacher des éléments ne peut pas prendre les éléments d'une seule ethnie, d'une seule communauté, d'un seul groupe religieux. Or d'après le rapport de l'auditorat supérieur corroboré par le CNS, la composition était majoritairement des éléments de l'ethnie Tutsi.  

-Grave encore, ces autorités de la police du Nord-Kivu se sont permis de prendre des transfuges du M23 et du CNDP, des anciens éléments venant du brassage. (Propos du Ministère Public).

Lors de la même audience, le ministère public, citant un rapport de l'ANR, avait déclaré que Mwangachuchu était membre de la diaspora Rwandaise.

 "Nous avons aussi détenu des documents. Nous avons donc requis l'ANR pour nous permettre d'analyser certains appareils pris chez le prévenu Mwangachuchu. Après analyse, l'ANR a fait un rapport. Selon elle, l'honorable Mwangachuchu est très lié au Rwanda. Il a beaucoup d'activités au Rwanda. Il serait membre de la diaspora Rwandaise. Il a des projets d'investissement au Rwanda qui sont contenus dans ce rapport. Il a un intérêt particulier pour Rwandair. Il y a des documents qui renseignent qu'il a tenu des réunions au nom de Rwandair, dans la gestion et l'administration de cette société. Il serait actionnaire de Rwandair, alors que vous savez que ce pays est hostile à la République Démocratique du Congo. Cela nous a tiqué qu'un député congolais ait des activités dans ce pays", a  révélé l’officier du ministère public, cité par Actualités.cd. 

Tebo Dia Mase




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
1094 1537 3713 16074 493790 4