news-details
Politique

Du sacré au trivial : ce point sur une ancienne vidéo qui en dit long sur ce que la Cenco est devenue ( tribune de Gratien Kyonga)



Dans un communiqué publié ce lundi 22 Mai 2023, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo ( Cenco) s'est lamentablement trompée en mettant en relief une ancienne vidéo qu'elle a liée à la marche de l'opposition du samedi 20 Mai dernier.

Ce n'est plus la vieille époque où les communiqués de la Cenco étaient imprégnés d'une haute sagesse et faisaient la Une des médias nationaux et internationaux. Depuis  un certain moment, les communiqués pleuvent jusqu'à passer inaperçus dans l'opinion publique. 

L'opinion s'interroge si réellement ces communiqués viennent des Pères de l'Eglise ( les évêques de différents diocèses) réputés intellectuellement très sérieux, équilibrés ou  il existerait un groupe de prêtres ayant pris les évêques en otage en pompant des communiqués touchant à l'image même de l'Eglise catholique de la RDC.

Sur la marche de l'opposition du samedi 20 Mai, la Cenco à travers son secrétaire, le très médiatisé Monseigneur Donatien N'shole est allé prendre une ancienne vidéo pour la mettre à charge du pouvoir. 

"Pire encore, certains éléments de la Police nationale étaient porteurs des mêmes outils de violence qu’ils échangeaient visiblement avec des individus en tenue civile, dont certains portaient le dorsal B.S.U ou Brigade Spéciale de l’UDPS, Force du progrès. Avec une telle complicité affichée publiquement, on se demande si cette Brigade Spéciale n’est pas une milice officiellement entretenue. Le comble de tout c’est la répression ignoble et sauvage que les forces de l’ordre et leur milice complice ont infligée aux manifestants y compris aux mineurs trouvés sur leur chemin. Dans la réalisation de leur œuvre macabre, ils n’ont pas hésité de tirer à balle réelle, visant même le véhicule d’un leader politique", a déclaré la CENCO.

La vidéo à laquelle fait allusion la Cenco remonte au mois de Juin 2022 lors de la cristallisation des sentiments anti Rwandais dans l'opinion publique en rapport avec la guerre d'agression menée par le Rwanda. Cette vidéo avait fait l'objet d'une communication de l'ancien VPM de l'intérieur, Daniel Aselo. Quelques militants de l'UDPS qui cherchaient des Rwandais (...) avaient été interpellés. Le secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya, avait même suspendu le fonctionnement des " parlements debout". 

Que cherche-t- elle à cultiver dans l'imaginaire collectif à travers cette ancienne vidéo réchauffée pour le besoin de la cause ?

Gratien Ndubukulu Kyonga, société civile




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
1140 1537 3759 16120 493836 17