news-details
Société

Kinshasa -Circulation de grands camions : Peter Kazadi a érigé un nouvel enfer à Mitendi


La décision sans mesures d'accompagnement du Vice-premier ministre, ministre de l'intérieur, Peter Kazadi, d'interdire l'entrée avant 22 heures à tous les véhicules articulés rend l'accès au Kongo central très difficile.

"Des décisions ont été prises par Monsieur le Vice-premier ministre (…). Premièrement, il est interdit à tout camion remorque d’entrer dans la ville-province de Kinshasa avant 22heures.  Tous les grands camions qui vont quitter les périphéries, vont s’arrêter à l’entrée de la capitale ", avait déclaré le commandant de PNC, ville de Kinshasa il y a trois jours. 

Très présents sur la RN1 Kinshasa - Matadi à cause de l'état de délabrement très avancé de la voie ferrée, les camions remorque stationnent désormais à Mitendi en attendant l'heure réglementaire d'entrée à Kinshasa.

Depuis la mise en musique de cette décision, Mitendi est devenu un véritable enfer pour tous les véhicules qui font beaucoup de temps pour passer à cause des embouteillages monstrueux dûs au stationnement des véhicules articulés sur les deux côtés.

"Hier, nous sommes arrivés à 18 heures ici en provenance de Matadi et nous avons fait près de 5 heures pour passer. Ce vendredi, depuis 13 heures, nous sommes toujours là sans espoir, aucun, de passer avant 18 heures", nous explique un conducteur de bus.

Un autre conducteur propose :" chaque fois qu'on revient sur cette mesure, Mitendi devient un enfer. On aurait dû créer des conditions de stationnement de ces gros engins roulants avant de prendre une pareille mesure. C'est une route nationale et elle est très fréquentée en plus d'avoir de sérieuses implications économiques. Franchement et malheureusement, le VPM, comme plusieurs de ses prédécesseur, a érigé un nouvel enfer à Mitendi et c'est très ennuyant de se rendre au Kongo Central ".

En plus de ces bouchons de Mitendi, les conducteurs font aussi face à ceux de Mbanza-ngungu dûs à un accident d'un véhicule articulé sur la descente de Loma. Un accident qui avait coûté la vie à plus de quatre personnes sur place et tous les véhicules accidentés traînent encore là restreignant dangereusement la chaussée. 

Tebo Dia Mase




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
197 855 4890 21159 525898 9