news-details
Actualités

Goma- tueries des adeptes d'une secte messianique insurrectionnelle : Le VPM Peter Kazadi explique ce qui s'est passé



C'est au cours de l'émission Dialogue entre Congolais de la Radio Okapi qui a eu lieu ce lundi 04 Septembre que le VPM  de l'intérieur et sécurité Peter Kazadi, à la tête d'une forte délégation gouvernementale  à Goma,  a expliqué ce qui s'est passé à Goma, le 30 Août dernier.

Dans un premier temps, le VPM Peter Kazadi a expliqué qu'il ne s'agissait des " Zawalendo" , un terme générique désignant des compatriotes engagés dans la défense du pays face aux agresseurs. Il s'agit plutôt d'une secte messianique qui propage des discours subterfuges et qui entrevoit la démolition des frontières actuelles pour former une monarchie où règnerait un roi, déjà choisi, dans un territoire comprenant une partie du Kivu et le Rwanda. 

Selon le VPM Peter Kazadi, il s'agit bel et bien d'un mouvement insurrectionnel qui est de mèche avec l'ennemi( ndlr : le Rwanda).

A la question de savoir ce qui s'est passé pour aboutir à des tueries qu'il a, par ailleurs, dénoncées, le VPM Peter Kazadi a donné la version officielle des faits.

A la veille du 30 Août, date prévue pour leurs manifs, a-t-il expliqué, les Forces Spéciales Rwandaises avaient été déployées tout au long de la frontière entre le Rwanda et la RDC. En réaction à ce déploiement, une brigade des Forces Spéciales de la Garde Républicaine avait été déployée pour rassurer la population et susciter un effet dissuasif. 

Quelques heures plus tard, a-t-il poursuivi, le  commandant de la brigade de la Garde Républicaine va recevoir un appel pour aller sauver un policier, qui est décédé par la suite, qui subissait un lynchage mortel de la part des adeptes de cette secte. Les Forces Spéciales de la GR vont vite se rendre sur place pour en savoir un peu plus et tenter de sauver, en vain, le policier entre les mains de ces adeptes. 

Arrivés sur place, les éléments de la GR ont fait face à une forte résistance de ces adeptes munis d'armes blanches et qui ne voulaient rien entendre d'eux .  La goutte qui a fait déborder le vase est la tentative de quelques adeptes de cette secte messianique pour arracher les armes aux militaires. Se défendant, les FARDC ont ouvert le feu, avec manifestement un usage disproportionné de la force pour aboutir aux faits déplorables.

Le VPM Peter Kazadi a expliqué que c'était une dérive qui n'était pas un fait prémédité et que deux officiers avaient été déférés devant la justice dans un procès en flagrance qui pourrait s'ouvrir le mardi 05 Septembre prochain.

Sur la polémique autour du bilan, le VPM Peter Kazadi a défendu le gouverneur militaire,le lieutenant - général Constant Ndima qui avait fait état, dans un premier temps, de six morts.

Selon le VPM Peter Kazadi, la nuit du 30 Août, la radio de cette secte messianique diffusait des messages subterfuges. Quelques éléments de l'armée avaient été dépêchés sur place pour couper l'émetteur. Le speaker à l'antenne avait appelé ses congénères pour venir le sauver et ces derniers étaient venus en masse avec des armes blanches pour en découdre avec l'armée. Sur place, il y avait eu six morts avant que les autres incidents n'aient lieu le matin de la même date.

Le gouvernement dit déplorer cet incident et appelle la population à ne pas céder à cette manipulation de l'ennemi, le Rwanda, qui serait derrière cette secte messianique afin de créer la zizanie entre la population et l'armée.

A noter que le VPM Peter Kazadi a annoncé que le  gouverneur militaire a été rappelé à Kinshasa pour consultation.

Tebo Dia Mase




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
209 855 4902 21171 525910 7