news-details
Société

Kinshasa : Le Kuluna ensanglante la ville, Peter Kazadi et Gentiny Ngobila aux abonnés absents !



Le phénomène Kuluna ne fléchit  toujours pas dans plusieurs quartiers de la ville de Kinshasa . Ces criminels s'adonnent à des actes insupportables au vu et au su de tous. 

Quelques jours après sa nomination, le VPM de l'Intérieur et Sécurité, Peter Kazadi avait déclaré avoir eu l'autorisation du Président de la République pour faire intervenir l'armée dans la traque de ces criminels.  C'est de la parole politicienne sans conviction.  En matière de  sécurité, chaque seconde de retard  est fatale. 

Des déplacés internes à Kinshasa comme si l'on vivait dans des entités contrôlées par des terroristes.  La ville est abandonnée. Elle n'est pas gouvernée. C'est un acte impardonnable. 

Le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila et le Président de l'Assemblée provinciale de Kinshasa, Godé Mpoy qui gèrent la ville n'ont jamais eu à réfléchir sur la sécurité de la ville. Tout ce qui les intéresse, ce sont des querelles et le jeu de lance des javelots empoisonnés.  Car, en plus de l'épineux problème de Kuluna, la régulation policière dans les rues de Kinshasa est une vraie comédie mondaine. Dans plusieurs carrefours, Pascal, Victoire, Rond-point Ngaba,  carrefour UPN et consorts, les pickpockets opèrent librement sans la moindre action policière.

Dans plusieurs quartiers, les différents gangs peuvent s'affronter mortellement pendant plus de deux heures sans que la PNC n' intervienne ou ne réussisse à arrêter un seul criminel. Faiblesse ou complicité ? 

Ce phénomène qui a vu le jour et entretenu sous Joseph Kabila s'enlise et devient  un véritable défi sécuritaire dans plusieurs villes de Kinshasa. Au Kongo central,  il devient de plus en plus préoccupant à Kimpese, Lufu, Matadi et Moanda. 

Le parti au pouvoir, l'UDPS, peine à envisager des stratégies consistant à éradiquer cette forme de criminalité urbaine. Les trois ministres de l'intérieur et sécurité qu'elle a alignés depuis 2019 ont été pathétiques et faiblissimes face au Kuluna. La confiance de Kinois en  Gentiny Ngobila et Godé Mpoy semble avoir été définitivement retirée et la confiance en la personne de Peter Kazadi s'est vite effondrée tant qu'il n'est pas différent de ses prédécesseurs. 

Dans plusieurs quartiers, il est interdit de sortir dans la rue sous la pluie de peur de se faire découper par ces criminels contre lesquels l'Etat paraît ridiculement inefficace. Pourtant, ces bandes de criminels ne sont pas assez professionnelles pour déchanter les services de sécurité. C'est pour cela que plusieurs voix parlent d' un problème de volonté politique. L' État refuse de résoudre ce problème qui peut disparaître en un jour si la très respectueuse et dissuasive Garde Républicaine s'en intéresse. 

La vie est morose dans plusieurs quartiers de la ville. Peter Kazadi et Gentiny Ngobila jouent au pourrissement et sabotent en partie la campagne électorale de Félix Tshisekedi qui aura maille à partir avec les Kinois sur cette question.

Tebo Dia Mase




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
236 855 4929 21198 525937 5