news-details
Actualités

De la prison au Commandant Région : L'incroyable force du destin du désormais général Eddy Kapend



Il a plus au Président de la République, Félix Tshisekedi,  le jeudi 19 Octobre, d'élever le colonel Eddy Kapend au grade de général de brigade et de le nommer par la suite Commandant de la 22 ème Région militaire ( Haut Katanga).

Il était le principal accusé lors du procès de l'assassinat de l'ancien Président de la République de RDC, Mzee Laurent Désiré Kabila. En Janvier 2023, il  avait écopé d'une peine capitale. 

Lors du prononcé du verdict, Eddy Kapend, qui avait longtemps clamé son innocence, écoutait la sentence, le regard droit, sans faire  apparaître une quelconque émotion. Il était dégradé en pleine audience. A Kinshasa, le sentiment le plus dominant est celui de le considérer comme un bouc émissaire.  Les sorties médiatiques de l'ancien vice-président, le feu Abdoulaye Ndombasi, appelant à libérer l' " innocent" Eddy Kapend avaient renforcé ce sentiment de compassion envers ce digne fils de la République. 

Aide de camp de Mzee Laurent Désiré Kabila, Licencié en Philosophie et en Droit de l'université de Lubumbashi, Eddy Kapend, qui a suivi une formation militaire en Angola au sein des Tigres Katangais, est décrit comme une personne très réfléchie, stratège et méticuleux dans tout ce qu'il entreprend. 

Après 19 ans de prison,  le général Eddy Kapend a commencé à retrouver son sourire lors de l'élection de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême. En 2020, Félix Tshisekedi commue sa peine en prison à perpétuité avant qu'une autre ordonnance présidentielle, un an plus tard, puisse le gracier et le libérer définitivement de ses ennuis judiciaires.

En bon militaire, il est resté silencieux après sa première et dernière sortie médiatique au cours de laquelle il avait tenu à remercier le Président de la République, Félix Tshisekedi, pour l'avoir "gracié ".

Alors qu'on le croyait presque mort, la pression exercée sur l'ancienne administration avait fait que la peine de mort ne soit pas exécutée. Vingt ans presque en prison, il va bénéficié de deux grâces présidentielles qui ont fait qu'il sorte de  cette situation. Alors qu'on pensait que le recouvrement de la liberté lui suffisait pleinement, ne ne le voyant plus ailleurs, Eddy Kapend vient encore de bénéficier, le jeudi 19 Octobre,  de deux ordonnances présidentielles. La première le nomme  Général de Brigade à titre exceptionnel, signant ipso facto son intégration au sein des FARDC et la deuxième le nomme Commandant de la 22 ème Région militaire dans le Haut Katanga où il risque de rencontrer, cette fois-ci en position de force, un grand nombre de personnes qui l'avaient maintenu en prison près de vingt ans durant. 

Eddy Kapend Irung est  Katangais,né au Katanga , en 1960. Il était aide du camp au moment de la mort du feu Laurent Désiré Kabila.

Saint Yannick




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
1138 1537 3757 16118 493834 18