news-details
Politique

Présidentielle 2023: Le candidat numéro 14, Justin Mudekereza, promet de supprimer l'Assemblée nationale, les assemblées provinciales et les gouvernements provinciaux



 Le candidat numéro 14 à la prochaine élection présidentielle, le professeur Justin Mudekereza, promet de supprimer l'Assemblée nationale, les assemblées provinciales et les gouvernements provinciaux qu'il qualifie d' inefficaces et de "budgetivores".

Chiffres à l'appui, Justin Mudekereza, a démontré ce que l'État perd chaque mois pour financer des institutions qui ne servent à rien notamment l'assemblée nationale qui n'est restée que dans son rôle de légiférer et ayant oublié celui du contrôle parlementaire. Encore que, dit-il, l'État n'a pas besoin des lois tous les mois. 

 Le Président du Mouvement d'élites pour la Démocratie et le Vrai Changement  ( MDVC), le professeur Mudekereza,  a déclaré vouloir "refonder l'État et bâtir une vision d'un Congo pour tous sur ces cinq piliers dont les réformes des politiques publiques de l'État, la redistribution juste des richesses nationales, le renouvellement total et le rajeunissement de la classe politique, la restauration intelligente de l'autorité de l'État et la coopération bilatérale et multilatérale".

S'agissant des réformes des politiques publiques, le professeur Justin Mudekereza promet, une fois élu, de mettre fin aux politiques publiques importées qui ne cadrent pas avec la réalité du pays et l'empêchent  de se développer. 

 Il préconise  , une fois élu, de supprimer l'Assemblée nationale, les assemblées provinciales et les ministères provinciaux.

En supprimant l'assemblée nationale, Justin Mudekereza propose la mise en place d'une Conférence des lois non permanente. Cette conférence sera composée des experts de différentes corporations de la vie nationale et ne sera convoquée qu'à tout moment où le gouvernement aura besoin d'une loi. Après le vote d'une loi pour une durée maximale d'une semaine, la conférence disparaîtra et chacun retournera dans ses fonctions respectives. 

Pour remplacer le rôle du contrôle parlementaire, Justin Mudekereza propose de donner le pouvoir à l'IGF qui a montré ses capacités dans la patrouille financière. 

A noter aussi que sur le plan sécuritaire, Justin Mudekereza promet de prendre en charge, une fois élu,  les études des enfants des militaires jusqu'à l'université afin de renforcer le moral des militaires qui donnent leur vie pour la Nation.

Saint Yannick




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
316 485 4112 17938 453064 4