news-details
Société

UDPS : Augustin Kabuya renie la Force du progrès


Face aux multiples accusations qui pèsent sur son parti après l'attaque contre Franck Diongo et l'incendie d'une église protestante dans la commune de Ngaliema par la brigade dite "Force du progrès", le secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya, est monté au créneau pour renier cette structure qualifiée de milice par plusieurs. 

Au cours d'une mise au point faite devant la presse kinoise le dimanche 17 décembre dernier, Augustin Kabuya, a souligné qu'il n'existe pas une structure statutaire de l'Udps qui s'appelle "Force du progrès". Et d'insister : "notre parti ne peut jamais soutenir la violence. Nous avons suivi des gens bien organisés en train de battre campagne dans le seul but de salir l'image du Chef de l'État avec trop d'hypocrisie".

"Parlant de la Force du progrès, vous pouvez constater que tous les politiciens quand ils se déplacent pour leurs activités ont leur Force du progrès mais quand il y a des bavures là, c'est mon parti qu'on veut faire porter la charge. Le 18 mars 2020, j'avais risqué ma vie contre cette même Force du progrès et aujourd'hui on m'attribue cette force pour dire que j'entretiens une milice au sein de l'Udps.c'est de la malhonnêteté", a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : "le 15 octobre dernier, cette même Force du progrès avait organisé des rencontres contre le secrétaire général du parti. Ils sont partout, personne ne peut nous dire que tel groupe opère pour une quelconque personne. L' Udps n'a pas cette structure dans son statut. Dire que la Force du progrès appartient à notre parti, je dis "faux". La Force du progrès est une structure informelle qui s'est créée dans l'udps mais qui n'est pas gérée par le parti. Quand nous étions à l'opposition, nous n'avions pas pensé à créer une milice et aujourd'hui au pouvoir, on ne peut pas penser à cela car il y a l'armée et la police qui sont chargées de la sécurité".

Même si le Secrétaire général de l'UDPS a raison sur la non existence de cette structure dans les textes du parti, nul n'ignore que la structure en est rattachée. Sur terrain cette brigade qualifiée de milice cause beaucoup de dégâts. Tantôt elle se substitue à la police, tantôt elle intervient dans des affaires ne la concernant ni de près ni de loin et cause des dégâts énormes. Composée de plusieurs jeunes, la Force du progrès sèment la pagaille dans plusieurs coins de Kinshasa notamment dans le quartier Gramalic dans la commune de Ngaliema. Un immeuble de l'artiste musicien congolais Fally Ipupa, situé à Binza Village, a été caillassé par ces jeunes. 

Rémy Mbuyi




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
30 839 6351 18712 496428 15