news-details
Société

Infos Route : Le calvaire se poursuit sur la RN1 entre Kinshasa - Matadi



La RN1 Kinshasa - Matadi est devenue, depuis le mois de Novembre 2023, un véritable casse-tête pour ses usagers à cause des embouteillages monstrueux dans plusieurs tronçons.

Des travaux avançant à pas de tortue  sont effectués entre Mbanza-ngungu et Lukala par une entreprise chinoise sous la sécurité de la Garde Républicaine, garnison de Mbanza-ngungu.

Il se pose un sérieux problème de régulation à cet endroit où la Garde Républicaine, d'un côté, monnaie le passage aux plus offrants et les conducteurs, de l'autre, qui ne respectent rien.

 Un conducteur se confie :" C'est un véritable calvaire. Je suis ici depuis 14 heures. Et là, il est 22 heures, je ne bouge toujours pas. Les chinois à qui l'Etat a confié ces travaux ne sont pas assez compétents. Ils sont bien conscients de la fréquence des véhicules sur cette route. Ils travaillent lentement et n'ont pas bien aménagés des espaces où il faudrait passer pour ne pas déranger les travaux en cours. C'est ridicule. De l'autre côté , il y a un problème sur la Garde Républicaine qui s'est lamentablement métamorphosée en PNC. Elle fait monnayer le passage au plus offrant sans la moindre préoccupation de la file ayant trop traîné. Je demande au gouvernement de fermer ce tronçon et nous allons  souffrir ensemble jusqu'à la révolte quand tous les produits vont grimper des prix ".

Il y a deux jours, nous dit un autre conducteur, quelqu'un avait soldé ses ananas en provenance des Bayombe. Il est difficile, stressant et assez nerveux, a-t-il poursuivi, de passer ici avec des "produits périssables". 

En dehors de ce tronçon, il y a aussi Mitendi - Kasa-ngulu, le soir, à cause de l'interdiction d'entrer de grands camions avant 22 heures. Le mauvais stationnement des camions remorques rétrécit la chaussée et des embouteillages monstrueux y sont observés. 

Dans la ville de Matadi, franchir le pont Mpozo est devenu un casse-tête à cause du mauvais stationnement des camions remorques. Il en est de même du Pont Maréchal, surtout le soir, où MGT, le port privé qui appartiendrait à  Ledya  prend tout le monde au dépourvu. Un peu comme Kinshasa, Matadi est une autre ville non gouvernée. Des camions remorques  s'alignent, parfois dans les deux bandes, entre le Ront Point Kinkanda et le pont Maréchal en attente du programme de chargement alors que l'hôtel de ville ou peut-être la province devrait obliger ce port d'établir un programme de chargement suivant les sociétés auxquelles appartiennent ces grands véhicules avec aussi une autre obligation d'utiliser son espace intérieur aménagé par une entreprise Chinoise pour stationner les véhicules programmés pour le chargement. Il s'y obseve un désordre indescriptible et les véhicules en partance pour Boma et Mwanda y passent parfois la nuit. Insupportable. 

Martin Nsala, notable Kongo, propose :" La seule solution  durable pour rendre la RN1 fluide est la réhabilitation de chemin de fer qui fera en sorte qu'on ait moins de camions remorques et aussi moins d'accidents. L' Etat doit y penser sérieusement ".

Saint Yannick




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
33 839 6354 18715 496431 2