news-details
Politique

Formation du gouvernement : Félix Tshisekedi invité à nommer des ministres qui paient leurs taxes et impôts



Dans un mémorandum adressé au Président de la République, l’Asbl "Un Congo Nouveau pour tous" a exhorté Félix-Antoine Tshisekedi à considérer le civisme fiscal parmi les critères de désignation de futurs dirigeants des ministères, institutions et et autres établissements publics.

Cette proposition intervient pendant que les états majors de différentes forces politiques multiplient des tractations en vue de la formation du nouveau gouvernement pour ce deuxième mandat de Félix-Antoine Tshisekedi. 

Me Baby Akwamba, président de l’Asbl « Un Congo Nouveau pour Tous » a fait comprendre au Chef de l'Etat, à travers ce mémo, que la population congolaise lui sera reconnaissante s'il intégrait cette dimension dans ses nominations. « Tout le peuple congolais, par notre voix, vous sera reconnaissant d’intégrer, outre les critères constitutionnels et personnels, le civisme fiscal comme valeur républicaine de désignation des prochains dirigeants de votre second quinquennat », a-t-il écrit.

Et de poursuivre : « Il s’avère que nos dirigeants, sauf quelques exceptions près, ne paient pas leurs impôts, droits et taxes en l’occurrence : l’impôt foncier, l’impôt sur le revenu locatif, l’impôt sur le véhicule ou la vignette, l’impôt professionnel sur les rémunérations du personnel domestique, la taxe sur la valeur ajoutée, etc. ».

Se basant sur l’avis du Département de Sociologie de l’Université de Kinshasa sur les raisons de la résistance au paiement des impôts, droits et taxes par les congolais en dépit de plusieurs campagnes de sensibilisation, il ressort que la non exemplarité des dirigeants au paiement de leurs impôts, droits et taxes constitue l’une des raisons principales à l’incivisme fiscal en RDC, peut-on lire.

Pour ce leader de la société civile, « un tel comportement des dirigeants influence négativement le citoyen ordinaire au paiement des impôts, droits et taxes ». Ce qui réduit la maximisation des recettes publiques et freine ainsi le développement du pays.

Josue Nsema




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
839 748 6321 18682 496398 8