news-details
Politique

Contentieux électoraux : la cour constitutionnelle invalide et valide 49 députés nationaux


La Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo a, ce mardi 12 mars, déclaré recevables et fondées seulement 49 requêtes sur les 1123 réceptionnées dans le cadre des contentieux électoraux des législatives nationales de décembre 2023. Après examen, la Cour Constitutionnelle a invalidé 49 députés nationaux qui siégeaient déjà à l'Assemblée nationale et validé 49 autres non proclamés par la CENI.

Il y a eu 21 désistements, 525 affaires déclarées irrecevables et 400 affaires recevables, mais non fondées. Non proclamé élu par la CENI, l’ancien ministre du tourisme Modero N’simba est proclamé définitivement par la Cour constitutionnelle. On note également la proclamation d’Adèle Kayinda, actuelle ministre du Portefeuille, dont la liste a été reconnue avoir atteint le seuil électoral par la Cour constitutionnelle.

Serge Bahati et Moïse Matembo, respectivement rapporteur et questeur du bureau d’âge de l'Assemblée nationale ont perdu également leurs sièges.

Pour Kinshasa/Tshangu, la vice-ministre des Transports, Séraphine Kilubu, perd son siège au profit de Jean-Marie Kabengela. Il sied de noter que l'UDPS, qui a gagné d'autres sièges, a conforté sa position de première force de l'Union sacrée, suivie de l'UNC de Vital Kamerhe. 

Israël Mboma




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
3 839 6324 18685 496401 4