news-details
Justice

Fin du contentieux des législatives nationales : quand des fraudeurs manipulent une certaine société civile !



Depuis la publication des résultats définitifs des législatives nationales par la Cour Constitutionnelle, il s'observe beaucoup d'agitations dans les milieux des fraudeurs ! Dans leur strategie, ils sont allés jusqu'à manipuler quelques acteurs dits de la "société civile", capables d'inventer des chiffres d'argent qui seraient remis aux éminents juges de la haute juridiction du pays par des personnalités qu'ils citent dans une déclaration ! 

Il faut souligner que cette agitation avait commencé avant même la publication des résultats définitifs étant donné que la Cour constitutionnelle est demeurée impassible et méticuleuse dans l’exercice de ses fonctions. Voilà pourquoi  les personnes ayant triché crient au scandale, parce que démasquées ou rattrapées par les preuves irréfutables. Ces sommes d'argent que la fameuse société civile énumère dans sa déclaration, ont été remises à quelle date et en présence de quels témoins ?

Des juristes rompus soutiennent que le contentieux électoral est un domaine objectif dans la mesure où, lorsqu’il est saisi pour contestation, le juge électoral examine la situation de tous les élus de la circonscription, puisque l’attribution des sièges tient compte de tous les paramètres. La Cour constitutionnelle dirigée avec maestria par son Président, Dieudonné Kamuleta ne s’est pas écartée de cette logique.

Ainsi, on peut être le candidat le mieux élu de sa circonscription sans être contesté, mais si la Cour constate que l’attribution des sièges s’est faite dans des conditions injustifiées, alors le juge électoral peut annuler celui dont le mandat a été octroyé en violation des règles établies.

Donc, le contentieux électoral ne peut être pleinement compris que par ceux qui maîtrisent ses subtilités. Il est donc manifeste que lorsque le juge électoral est saisi pour contestation, il examine attentivement la situation de tous les élus de la circonscription sans distinction. Prendre en considération cet aspect permettrait d’éviter des réactions impulsives et dénuées de fondement, voire des réactions dictées par l’émotion brute jusqu'à la manipulation d'une "société civile" sponsorisée dans la publication d'une déclaration montée de toutes pièces contre la cour constitutionnelle et ses membres.

CE




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
822 748 6304 18665 496381 14