news-details
Société

Kinshasa/Foire des femmes des médias : le mentorat reconnu comme clé dans l’apprentissage continu de la femme


L’Association congolaise des femmes de la presse écrite (ACOFEPE), handicap Zero et la fédération des radios du Congo avec l’appui technique d’internews ont organisé ce jeudi 21 mars la cinquième foire des femmes des médias au fleuve Congo hôtel sous le thème « investir dans la femme des médias pour promouvoir l’accès à l’information des plus vulnérables ». 

Au programme, tables rondes, expositions et Network, un moment d’échanges d’idées novatrices entre les femmes des médias et celles en devenir. Deux grands panels ont marqué cet grand événement dédié à célébrer et promouvoir la contribution des femmes dans le domaine des médias. Tout en s’inspirant du parcours des plus grands, c’est-à-dire des mentors, le premier panel a tourné autour de la question sur les stratégies à mettre en œuvre pour que les femmes journalistes jouent un rôle dans la cohésion sociale et la promotion des personnes vulnérables.

4  principaux intervenants se sont succédé. D'abord Mme Laëtitia  Muablila, chef des travaux à l’Ifasic, qui a martelé sur la formation continue et la mise à jour par rapport aux nouvelles technologies; puis le professeur Pierre Nsana qui a, à son tour, évoqué l’importance de la recherche et l’innovation; il y a aussi eu la professeur Arlette Masamuna  de l'UPN et Madame Grace Ngyke, numéro 1 de l'ACOFEP. Cette dernière  a mis un accent particulier sur le mentorat qui consiste pour la femme des médias à intégrer un réseau professionnel influent où elle s’allie aux journalistes qu’elle juge compétentes et partagent la même vision qu’elle. 

Le deuxième panel a traité la question de Comment atténuer les obstacles rencontrés par les femmes journalistes dans les zones des conflits pour améliorer leur performance au service de la communauté vulnérable et déconstruire les stéréotypes de genre dans les médias. A cette occasion , Madame Rebecca Ebale a rappelé aux femmes des médias d’exiger le contrat formel dans les rédactions où elles évoluent. 

Ce cadre de partage a réuni non seulement des journalistes renommés mais aussi des étudiants et étudiantes venus nombreux pour apprendre du brillant parcours de ceux qui sont censés être leurs exemples à suivre dans ce noble métier qu’est le journalisme. 

La clôture est intervenue dans une ambiance conviviale entre organisateurs, intervenants et participants à cette activité qui restera gravée dans l’histoire des médias congolais.

Saphir Bahenga




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
32 839 6353 18714 496430 2