news-details
Politique

Sortie du gouvernement et du bureau définitif de l'AN : Félix Tshisekedi est-il pris en otage par les gourous du Présidium de l'Union sacrée ?



Le pays est bloqué. Les ministres intérimaires pillent la République avec des scandales des détournements répétés. Il y a plusieurs dossiers urgents notamment la guerre à l'EST de la République. Malgré tout cela, les gourous de l'Union sacrée font retarder la sortie du gouvernement et du bureau définitif jusqu'à faire perdre de plus en plus la confiance du Président de la République auprès du peuple congolais.

Ces membres du Présidium de l'Union sacrée  viennent  de signer un scandale dans la composition du bureau définitif de l'assemblée nationale au point même de s'attirer le courroux de près de 200 députés nationaux qui, dans un communiqué publié le samedi 11 Mai dernier, dénoncent le népotisme et le manque de représentativité. 

Sur la constitution de ces listes, Fatshi paraît pieds et mains liés. Sinon, comment peut-il accepter qu'il y ait deux membres du Sud Kivu ( Kamerhe et Serge Bahati) , deux membres de l'ex Équateur ( Jacques Djoli et la sœur de Jean Pierre Bemba)? En plus de cela, l'on se demande comment Félix Tshisekedi a accepté que Modeste Bahati propose son fils et que Jean Pierre Bemba aligne sa sœur. Que dire du retour dans le bureau de Christophe avec ses 82 ans d'âge ? Le Président de la République a-t-il perdu le contrôle de l'Union sacrée  ou cela fait partie de ses politiques publiques ?

Comment un Président élu à plus 70% peut-il confier le destin du pays à un groupe de gens sans légitimité  et qui n'inspirent pas confiance dans l'opinion publique ? Que doit-on attendre d'un tel bureau ? 

L'on craint légitimement que la composition du gouvernement manque beaucoup de rigueur et que certains incompétents tant décriés reviennent. Dans le gouvernement sortant, seuls deux noms font l'unanimité. Il s'agit des VPM des Affaires Étrangères et de la Fonction Publique. Logiquement, personne d'autre ne doit être reconduit.  Dans les entreprises publiques, la logique voudrait que 90% des mandataires sautent. Comment le faire avec ce Présidium de l'Union sacrée dont les membres pensent à leurs ventres et à leurs familles biologiques ?

Les gourous du Présidium de l'Union sacrée risquent, maintenant qu'ils se savent tout puissants, d'aligner les noms de leurs membres des familles, de leurs " petits de confiance" et consorts et cela ne fera que dégringoler la cote du Président de la République dans l'opinion publique. 

"Nous rappelons au Président de la République que le pays ne connait que lui. Il sera redevable de tous les choix de l'Union sacrée. Il faut qu'il revête l'habit de son père pour mettre fin aux aventures politiques tant décriées. Il doit éviter la complaisance, car nous l'avons élu majoritairement et nous croyons donc en lui. Il faut qu'il ignore les gourous du Présidium de l'Union sacrée qui manifestement travaillent contre lui", a indiqué un étudiant interviewé. 

Tebo Dia Mase




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
191 855 4884 21153 525892 5