RDC : réhabilitation de Chemin de fer Kinshasa- Matadi, des RN 12 et 16, modernisation de Moanda, le député national Dr Jean Simon Mfuti a passé en revue les problèmes qui rongent le Kongo Central


Député national, élu de Kimvula, grand notable du Kongo Central, le député national et cadre de l'UDPS, Dr Jean Simon Mfuti a passé en revue, lors de l'investiture du gouvernement Judith Suminwa, les problèmes qui rongent le Kongo Central.

Dans la première partie de son intervention, Dr Jean Simon Mfuti a insisté sur l'accès des congolais aux besoins sociaux de base dont l'électricité et l'eau .  Il a appelé le gouvernement à cesser de faire de l'État un cas social de la Snel et de la Regideso dans la mesure où l'État ne paye pas ses factures. Chaque goutte d'eau qui sort du robinet est traitée et cela voudrait dire qu'il y a de l'argent y investi. L' État doit considérer les factures de la Snel et Regideso comme des charges courantes pour permettre à ces entreprises publiques de bien fonctionner.

Dans les milieux ruraux, de manière générale, a-t-il insisté, il y a un sérieux problème de l'existence même de l'État.  Les hôpitaux manquent de tout et cela entraîne des soins médicaux de très mauvaise qualité. Il faudrait donc réhabiliter les voies de communication pour faciliter la mobilité et doter des hôpitaux publics de tout ce qu'ils manquent.

Grand notable du Kongo Central,  Dr Jean Simon est revenu sur les problèmes qui rongent le Kongo Central et il a plaidé pour la réhabilitation  des routes nationales 16( Kisantu- Kimvula) et 12( Manterne-Région Yombe) en plus d'autres routes des dessertes agricoles. Il a appelé le gouvernement Judith Suminwa avec insistance à mettre en état de praticabilité ces deux nationales en attendant les grands travaux liés à l'alphatage et consorts. Et cela aura , selon lui, inéluctablement une conséquence heureuse pour les grandes villes, le Kongo Central étant un grenier agricole.

Ce député national est aussi revenu sur le piteux état du bac donnant accès à Luozi. Il a demandé au gouvernement Judith Suminwa de vite acquérir un nouveau bac avant que le pire n'arrive aux populations du territoire de Luozi.

Le besoin urgent du Kongo Central, selon cet acteur politique, c'est aussi la réhabilitation du chemin de fer Kinshasa- Matadi. Il a insisté sur le fait que l'absence du chemin de fer profite aux indo-pakistanais. Le transport, par route, d'un conteneur coûte minimum 4000 USD et ce prix exorbitant se fait sentir dans le panier de la ménagère, le commerçant intégrant tous ces coûts dans la structure des prix de ses biens.  En plus de cela, a-t-il ajouté, la réhabilitation de chemin de fer va désengorger la RN1 et éviter plusieurs accidents mortels dûs à la surexploitation de cette route et à la conduite téméraire des conducteurs de grands camions. 

Dr Jean Simon Mfuti a aussi épinglé la gestion des péages qui ne profitent pas, selon lui, au Kongo central  et a appelé le gouvernement Judith Suminwa à revisiter tous ces  contrats pour permettre au Kongo central de rentrer dans ses droits les plus légitimes.

Sur la modernisation de la ville côtière de Moanda, Dr Jean Simon Mfuti s'en est allé à comparer la cité de Moanda avec Soyo en Angola voisin et avec d'autres villes côtières produisant le pétrole. Il en ressort, selon ses comparaisons, que la ville de Moanda est en état d'abandon : manque d'électricité, manque d'infrastructures de qualité, la voirie urbaine est en piteux état. Pour cela, il a proposé une rétrocession sur l'exploitation des produits pétroliers et une gestion orthodoxe de ces fonds devant permettre la modernisation de cette ville. 

Sur le plan sécuritaire, Dr Jean Simon Mfuti a parlé de l'état de diverses frontières poreuses à Kimvula, à Luozi et ailleurs, avec l'Angola ou la République du Congo.

Il a fait un constat amer : les services publics ne sont pas de bonne qualité, plusieurs agents commis là-bas sont des journaliers comme à Kimvula et rançonnent la population créant ipso facto un climat de méfiance empêchant ainsi toute collaboration et tout échange utile des renseignements. Il a appelé le gouvernement Judith Suminwa à réhabiliter l'agent public en le mettant dans les bonnes conditions de travail. Il en est de même, a-t-il indiqué, des autorités administratives ( AT et consorts) qui sont impayés et manquent des moyens de transport pour assurer la couverture de leurs entités administratives. 

A Kimvula, son fief électoral, il s'est longuement apesanti aussi sur le désenclavement et sur la sécurité avec la milice Mobondo qui décime le secteur de Lula jouxtant avec la commune  rurale de Maluku, l'un des repaires de ces miliciens. Il a appelé le gouvernement congolais à donner plus de moyens aux services de sécurité qui sont sur place pour leur permettre de bien mener leurs opérations et assister les nombreux déplacés internes qui ont besoin d'une assistance des pouvoirs publics.  "Les hôpitaux manquent de tout et nos efforts personnels ayant consisté à doter, un grand nombre de centres de santé, de certains matériels nécessaires ne suffisent pas. Il faut que l'État intervienne de manière régulière. Il faut rendre praticable dans un premier temps la RN16 pour amorcer le développement de ce territoire et réhabiliter l'agent public en lui donnant des moyens nécessaires pour son travail", a-t-il déclaré.

Sous une salve d'ovations, Dr Jean Simon Mfuti, qui a par ailleurs félicité le Président de la République Félix Tshisekedi pour avoir fait un bon choix en la personne d'une digne femme Ne Kongo, Madame Judith Suminwa, a appelé cette dernière à accélérer les travaux de la construction du Port en eaux profondes pour matérialiser la vision du Président de la République, Félix Tshisekedi. 

Saint Yannick

Partager:
img
Author

casimir

Finanappreciate your trust greatly Our clients choose dentace ducts because kneer ow we are the best area Awaitingare really.

Post a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *