Rwanda-RDC : ambiguïté sur un éventuel dialogue



Le conflit entre la République démocratique du Congo et le Rwanda est-il en train de mener vers un dialogue ? Des émissaires des deux pays se sont rencontrés à Zanzibar, en Tanzanie. Olivier Nduhungirehe, ministre Rwandais des affaires étrangères note qu'une option a été levée pour reprendre des pourparlers de Luanda et de Nairobi, longtemps abandonnés. Le ministre Rwandais parle d'un "engagement direct et une discussion franche", notamment avec la vice ministre Congolaise des Affaires étrangères Grâce Yamba. Olivier Nduhungirehe indique aussi que la rencontre a été facilitée par la Tanzanie et le Soudan du Sud, en présence des émissaires de l'Ouganda et du Kenya 

"La réunion s'est déroulée dans un esprit constructif et orienté vers les solutions, et les ministres des deux pays voisins, qui ont fait preuve de bonne volonté, ont souligné la nécessité d'une solution politique à la crise dans l'est de la RDC. A cet égard, des décisions concrètes ont été prises pour relancer les processus de paix de Luanda et de Nairobi", a écrit le successeur de Vincent Biruta.

Les affirmations du ministre Rwandais ont été vite douchées par la vice ministre Congolaise des Affaires étrangères Grâce Yamba elle-même. "Pas si vite", a-t-elle rétorqué, à travers son compte X. La vice ministre a ajouté : "Lors de la retraite ministérielle, un cadre consultatif et non décisionnel de l'EAC, nous avons délivré un message très clair", à savoir "la RDC réitère la primauté du processus de Luanda pour aborder les tensions avec le Rwanda; la souffrance humaine grave et les déplacements sont dus aux actions violentes des RDF( l'armée rwandaise) et du M23, et non aux groupes armés locaux et le forum de la retraite de la EAC ne se substitue pas à l'Union Africaine, qui a mandaté le Processus de Luanda".

La vice ministre termine son message par une sorte de promesse de reprise des pourparlers : "Rendez-vous à Luanda !", a-t-elle écrit.

Il y a un peu plus d'une semaine, le président angolais Joao Lourenço avait affirmé qu'il travaillait à une rencontre prochaine entre le président Félix Tshisekedi et son homologue Rwandais Paul Kagame. Kinshasa et Kigali n'ont pas commenté les affirmations du médiateur Lourenço. Actuellement, les États-Unis d'Amérique s'évertuent à faire reprendre les pourparlers entre les deux pays et par ricochet le M23, alors que la guerre s'éternise à l'Est de la RDC. Actuellement, Washington a demandé et obtenu "trêve humanitaire" de deux semaines.


DM
Partager:
img
Author

casimir

Finanappreciate your trust greatly Our clients choose dentace ducts because kneer ow we are the best area Awaitingare really.

Post a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *