news-details
Santé

RDC-Vaccin Astrazeneca : faut-il suivre le Président de la République ou le ministre de la santé publique ?


Le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, a, dans une interview accordée à la RTNC et à la radio Top Congo ce jeudi 01 juillet, exprimé clairement son manque de confiance envers le vaccin AstraZeneca contre la covid-19. Raison pour laquelle il ne s'est d'ailleurs pas fait vacciner. Curieusement, le ministre de la santé s'est fait vacciner avec le même produit ce même jeudi après la déclaration du Président de la République.

« Nous étions prêts à lancer la campagne de vaccination. La veille, j'ai vu cette information (méfaits du vaccin : Ndlr) à la télévision d'abord puis dans les réseaux sociaux. J'ai transféré cette information au ministre pour lui dire attention, demain nous lançons la campagne de vaccination mais regardez ce qui se passe en Europe. Tous ces pays scandinaves de l'Europe de l'Ouest avaient pris la décision de suspendre AstraZeneca. Ils estimaient que ce n'était pas efficace",  a laissé entendre Félix Tshisekedi.

Le Président de la République a expliqué qu'il était dès lors partagé parce que certaines personnes auprès de qui il a demandé conseil étaient favorables au vaccin et d'autres non. Néanmoins, Félix Tshisekedi, qui affirme, avoir eu raison, confirme qu'il se fera vacciner dès l'arrivée de prochains lots d'autres vaccins.  « Moi, j'ai demandé les avis des uns et des autres pour savoir si c'était dangereux pour la consommation de nos compatriotes. Moi-même, je n'en étais pas convaincu. Aujourd'hui, il y a d'autres vaccins beaucoup plus efficaces qui vont arriver au courant de ce mois. Et là, je le dis, vous verrez je vais me présenter pour me faire vacciner »

Le fait que le Président ne s'est pas fait vacciner avait déjà suscité des doutes et de la réticence dans le chef de la population. Ce discours a encore semé de grands doutes dans le chef de certains qui ont déjà reçu ce vaccin. 

Pendant ce temps, le ministre de la santé se fait vacciner 

L'interview du Président de la République n'a pas effrayé le ministre de la santé publique, Dr Jean Jacques Mbungani, qui avait déjà planifié sa vaccination ce jeudi à la Clinique Ngaliema. Chose promise, chose due. 

Après avoir été vacciné en compagnie da sa vice-ministre de la santé, le Docteur Jean Jacques Mbungani a dans la foulée invité la population congolaise à suivre la même démarche car, selon lui, l’objectif est d’atteindre l’immunité collective avec un taux de 25 % de la population vaccinée contre la Covid 19.

« Nous ne pouvons pas rester sans réagir raison pour laquelle nous motivons la population à accéder à la vaccination qui sauvera des vies », a dit le ministre de la santé publique devant la presse.

Cette situation plonge certains compatriotes dans la confusion. "Faut-il attendre les lots dont a parlé le Chef de l'Etat ou faut-il se faire vacciner avec Astrazeneca comme le ministre de la santé ?", s'interrogent-ils. Le gouvernement de la République est peut-être mieux placé pour répondre à cette question.

Il sied de souligner que plus de 51 mille Congolais ont déjà reçu le vaccin depuis le lancement de la campagne le 19 avril dernier dans 9 provinces du pays.

Casimir MBIYAVANGA




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
1187 1537 3806 16167 493883 4