news-details
Environnement

RDC : voici l'avis d'un expert sur l'exploitation des charbons de bois


Président du Rassemblement des Écologistes congolais ( Rec-les verts), expert en environnement et chercheur en gestion de la territoriale, Ruffin MPAKA s'est livré à votre rédaction ce jeudi 31 décembre pour analyser l'exploitation des charbons de bois et ses conséquences sur l'environnement.

" Sur le plan environnemental, notamment en ce qui concerne l'exploitation des charbons de bois, je pense que les conséquences sont visibles. Dans le périmètre de Kinshasa, ce sont les provinces de Kwango et du Kongo central qui sont pourvoyeurs de charbons de bois. Au Kongo central, ce sont les territoires de Madimba et celui de Kasangulu qui sont victimes. Ces territoires ont perdu leurs forêts. Il y a là-bas un sérieux problème d' érosions", a-t-il indiqué. 


"De manière générale, en dépassant les problèmes d'érosions, il y a un problème de changement climatique que nous subissons en plein fouet parce que simplement toute la ceinture verte qui avait autour de Kinshasa a été détruites. Ces forêts ont été détruites. Nous assistons à des situations d'inondations considérables où les rues de Kinshasa sont devenues des rivières. Quand on ne connait pas l'interaction entre l'environnement et notre propre agissement, on ne peut jamais connaître ce qui nous arrive. Kinshasa, par exemple, a un problèmes de canalisations d'eaux et les routes sont mal construites", a-t-il poursuivi.

Et de révéler : " (... ) aujourd'hui, il tombe plus de pluies qu'ailleurs. Pendant ce temps, dans d'autres espaces, c'est la sécheresse. C'est cela la particularité de la crise climatique que nous vivons. Nous devons faire en sorte que tous les périmètres de Kinshasa soient reboisés. Il y a, dans le cadre du programme d'amélioration du paysage forestier, un programme de la banque mondiale au Kongo central pendant trois ans, à Kinshasa et dans d'autres provinces qui voudrait qu'on effectue un reboisement et ce travail de reboisement peut nous apporter une couverture forestière tout en investissant dans les caniveaux, foyers... Il faut une vraie politique, une politique de la ville, une politique d'urbanisme qu'il faut combiner avec la politique environnementale pour relentir la quantité d'eau qui crée des érosions, éboulements..."

Ruffin MPAKA a aussi expliqué qu'au-delà de cela, l'autre problème, c'est la face de l'Atlantique où la mer avance à plus de 30 kilomètres à l'intérieur de terre en continuant de creuser des bordages. "Il faut donc qu'il y ait un projet de reboisement dans certaines contrées comme Nsi A Mfumu", a-t-il insisté. Et de conclure : "cela est la conséquence du fait qu'on a toujours pensé depuis longtemps que la source d'énergie pour nourrir Kinshasa demeure les charbons de bois. Il faut donc qu'on introduise l'utilisation de gaz, nous avons beaucoup de gaz à Muanda qui est brûlé. Il faut que le gouvernement ait un projet pour convertir ce gaz".

Saint Yannick




Vous pouvez partager cette publication

0 Commentaires

Soyez la première personne à commenter cette publication !

Laisser un commentaire

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
19 341 1573 10635 207444 3